Professeur tué dans les Yvelines : Blanquer et de nombreux politiques répondent présents aux rassemblements partout en France

Professeur tué dans les Yvelines : Blanquer et de nombreux politiques répondent présents aux rassemblements partout en France
Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer à Paris le 17 octobre 2020
A lire aussi

, publié le samedi 17 octobre 2020 à 22h00

Comme de nombreux autres responsables politiques, Jean-Michel Blanquer sera présent. Le ministre de l'Education nationale a annoncé sa participation au rassemblement prévu dimanche 18 octobre à Paris, au surlendemain de la décapitation d'un enseignant dans les Yvelines.

Alors qu'un hommage national est prévu mercredi 21 octobre, plusieurs rassemblement spontanés ont déjà eu lieu et d'autres sont prévus dans des dizaines de villes en France. 


A l'appel du journal satirique Charlie Hebdo, d'associations et de syndicats, un rassemblement est prévu dans la capitale ce dimanche à 15 heures, place de la République. Au lendemain de l'attentat qui a coûté la vie à un professeur d'histoire à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, le ministre de l'Education nationale a annoncé sa participation au rassemblement. "Je pense qu'il est absolument important de montrer notre mobilisation et notre solidarité, notre cohésion nationale", a-t-il déclaré sur France 2, en appelant "tout le monde (à) soutenir les professeurs".

"La peur n'est pas notre religion. J'en appelle à l'unité du monde adulte, défendre sans peur et sans reproche la liberté, l'égalité, la fraternité et donc la laïcité", a martelé Jean-Michel Blanquer.

Des dizaines de responsables politiques répondent présent à Paris et Lille, Rennes, Pau...

A la République en marche (LREM), comme à La France Insoumise (LFI) ou encore chez Les Républicains (LR), de nombreux politiques ont prévu de manifester leur soutien lors du rassemblement de dimanche à place de la République à Paris. Ce traditionnel lieu de manifestations à Paris, avait été l'épicentre du rassemblement du 11 janvier 2015 après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper cacher, qui avait comptabilisé environ 1,5 million de participants. 

Le patron de La République en marche, Stanislas Guerini, a indiqué qu'il y participerait, de même que plusieurs députés de la majorité. Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le patrons du PS, Olivier Faure, et celui d'Europe-Ecologie-Les Verts, Julien Bayou, seront également présents. Le numéro un du PCF, Fabien Roussel, a indiqué qu'il serait "soit à Paris, soit à Lille". Leurs partis politiques respectifs ont également appelé à se joindre aux rassemblements.

L'ancien Premier ministre Manuel Valls a également confirmé qu'il se rendrait place de la République.

François Bayrou, président du MoDem et Haut-commissaire au Plan, a précisé à l'AFP qu'il participerait à un rassemblement à Pau, ville dont il est maire.

Le président de LR Christian Jacob sera lui aux côtés des enseignants à Provins (Seine-et-Marne), sa commune.

Dix personnes se trouvaient samedi en garde à vue au lendemain de la décapitation dans les Yvelines d'un enseignant, Samuel Paty, qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. L'assaillant, tué par la police peu de temps après l'attaque, est un jeune Russe tchétchène de 18 ans, né à Moscou.

Dès samedi, plusieurs centaines de personnes se sont réunies à Nice ou à Rennes pour dénoncer un "acte de barbarie" et défendre "les valeurs de la démocratie".

L'Association des maires de France (AMF) a appelé samedi toutes les communes à rendre hommage à Samuel Paty, proposant "d'afficher sur leurs bâtiments le mot-dièse #JeSuisEnseignant, de respecter une minute de silence lors de la prochaine réunion du conseil municipal et choisir un jour de mise en berne du drapeau de la mairie".

Un hommage national doit par ailleurs être rendu mercredi en coordination avec la famille de l'enseignant assassiné, a annoncé l'Elysée, sans en préciser le lieu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.