Producteur tabassé : Gérald Darmanin va demander la révocation des policiers et dit son soutien à Didier Lallement

Producteur tabassé : Gérald Darmanin va demander la révocation des policiers et dit son soutien à Didier Lallement
Gérald Darmanin, sur le plateau de France 2, jeudi 26 novembre

, publié le jeudi 26 novembre 2020 à 21h10

Le ministre de l'Intérieur a une nouvelle fois condamné les images "inqualifiables" des fonctionnaires de police filmés en train de passer à tabac un homme à Paris, samedi dernier.

"Ils ont sali l'uniforme de la République". Invité du journal de 20h de France 2 jeudi 26 novembre, Gérald Darmanin a annoncé qu'il demanderait "la révocation" des policiers mis en cause dans le passage à tabac d'un producteur de musique dans son studio parisien, samedi soir.

Trois des policiers mis en cause ont été suspendus à titre conservatoire dans l'après-midi et le préfet de police de Paris a demandé la suspension d'un quatrième, qui devrait être décidée par le Directeur général de la police nationale.

Le parquet de Paris a ouvert en outre une enquête contre les fonctionnaires.



"Ces images ont inqualifiables et extrêmement choquantes", a t-il une nouvelle fois insisté. "Dès que les faits seront établis par la justice, je demanderai la révocation de ces policiers. Ils ont sali l'uniforme de la République". "Si la justice démontre ces faits qui font peu de doute, alors oui, ils ne devront plus porter cet uniforme", a t-il lancé.

S'il a une nouvelle fois condamné les policiers en cause, le patron de la place Beauvau a répété son soutien au préfet de police Didier Lallement. "Trouver des boucs émissaires n'est pas ma façon de faire". Le préfet Lallement exerce une mission difficile et je souhaite qu'il continue d'exercer cette mission", a t-il affirmé.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.