Procès des "écoutes" : Gérald Darmanin "croit" Nicolas Sarkozy, un "honnête homme"

Procès des "écoutes" : Gérald Darmanin "croit" Nicolas Sarkozy, un "honnête homme"
Nicolas Sarkozy et Gérald Darmanin, el 5 octobre 2018 aux Invalides, pour l'hommage à Charles Aznavour.

, publié le jeudi 10 décembre 2020 à 10h30

Invité jeudi matin de franceinfo, le ministre de l'Intérieur a apporté son "soutien personnel" à l'ancien chef de l'Etat, contre qui il a été requis quatre ans de prison dont deux ferme dans l'affaire des "écoutes", le qualifiant d"homme honnête".

C'est une première dans l'histoire de la Ve République. Le parquet national financier a requis mardi 8 décembre quatre ans de prison, dont deux ferme, à l'encontre de l'ex-chef de l'Etat Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite des "écoutes". Alors que son avocate a plaidé la relaxe, Gérald Darmanin a de son côté affirmé jeudi matin sur franceinfo "croire" l'ex-chef d'Etat, un "homme honnête". 




"Ce n'est pas à moi de juger de telle ou telle affaire, a tout d'abord  assuré le ministre de l'Intérieur, assurant qu'il était trop "respectueux des institutions pour porter un jugement de ce que fait la justice". "Je crois le président Sarkozy parce que sais que c'est un homme qui est honnête", a-t-il néanmoins ajouté. "Je sais que c'est un homme qui est honnête, c'est un homme" dont "toute la vie est vouée à la vie politique, et donc aux Français. Il a été un très grand président", a-t-il insisté. 

"J'ai très souvent Nicolas Sarkozy au téléphone (...) je l'ai reçu pour un petit-déjeuner" récemment", a par ailleurs affirmé Gérald Darmanin, avant d'apporter son soutien personnel", son "affection"  et son "respect" à l'ancien président, qu'il considère comme son mentor.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.