Prisons : les syndicats divisés face aux nouvelles propositions de Nicole Belloubet

Prisons : les syndicats divisés face aux nouvelles propositions de Nicole Belloubet

Devant la prison de Vendin-le-Vieil, le 16 janvier.

Libération, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 18h47

Au terme du onzième jour de mobilisation des surveillants pénitentiaires, leurs principaux syndicats étaient plus divisés que jamais ce jeudi soir, après avoir été consultés par la ministre de la Justice, qui leur a présenté de nouvelles propositions. Lesquelles consistent notamment en 1 500 places aménagées «dans des quartiers totalement étanches» pour les «détenus terroristes islamistes et radicalisés» ; «1 100 emplois supplémentaires de surveillants sur quatre années» ; des primes augmentées pour atteindre plus de 30 millions d'euros au total...

Pour l'Ufap-Unsa, syndicat majoritaire de la profession (40%), voilà qui constitue bel et bien des «avancées». Seront-elles suffisantes ? Jean-François Forget, le secrétaire national du syndicat, a…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Prisons : les syndicats divisés face aux nouvelles propositions de Nicole Belloubet
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]