Pris dans un scandale de photos pornographiques, le maire du Havre démissionne

Pris dans un scandale de photos pornographiques, le maire du Havre démissionne©Google Street view

6Medias, publié le jeudi 21 mars 2019 à 21h22

Luc Lemonnier, dont des photos de lui nu ont été diffusées ces derniers-jours, a décidé de quitter la mairie du Havre, annonce France Bleu.

Le maire du Havre n'aura pas résisté au scandale de la diffusion de photos pornographiques auquel il a été exposé. Luc Lemonnier a ainsi annoncé jeudi 21 mars avoir quitté ses fonctions à la tête de la ville de Seine-Maritime, rapporte France Bleu.

"J'ai décidé de présenter ma démission de mes fonctions et mandats à la Ville du Havre et à la communauté urbaine", a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Une décision qu'il assure être "mûrement réfléchie". "Elle s'est imposée à moi en raison de la nécessité de protéger ma famille et mes proches", complète le désormais ex-édile. Il y a quelques jours, le maire qui avait succédé à Édouard Philippe en mai 2017, quand le Premier ministre a rejoint Matignon, a vu une affaire de photo de lui nu éclater. Des clichés qui auraient été envoyés par courriers anonymes à plusieurs conseillers municipaux, entraînant deux plaintes déposées par Luc Lemonnier.

Une femme affirme avoir reçu des photos

Mardi, une femme témoignait auprès de France Bleu Normandie en expliquant qu'elle avait reçu des photos à caractère pornographique du maire du Havre, il y a deux ans. "Je suis mariée depuis plus de 20 ans, j'ai des enfants, je suis épanouie dans ma vie de couple, je n'étais pas du tout dans un jeu de séduction", avait-elle affirmé. Elle assure lui avoir demandé ensuite d'arrêter ces agissements, et de respecter sa femme.


"Ça a été compliqué, j'ai fait une tentative de suicide, je me suis sentie seule, j'avais le sentiment que personne ne voulait m'entendre. Pour moi, ça a été un viol", a même confié la mère de famille. France Bleu précise que si cette n'a toujours pas déposé de plainte, elle n'exclut pas de le faire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.