ALERTE INFO
21:27 Array

L'association Engageons-nous présente ses propositions pour la présidentielle

L'association Engageons-nous présente ses propositions pour la présidentielle
Laurent Joffrin photographié en juillet 2020 à Paris

, publié le mercredi 20 janvier 2021 à 10h01

Élections législatives et présidentielle le même jour, un référendum d'initiative populaire moins restrictif, ou encore un "indicateur de bien être" au côté du PIB: l'association Engageons-nous, créée en septembre par Laurent Joffrin, ex-directeur de Libération, a présenté à l'AFP ses propositions en vue de 2022.

Sous le titre "Le temps des possibles", une centaine de "propositions de transformation sociale, écologique et républicaine" seront mises en ligne mercredi sur le site de l'association (www.engageonsnous.org).

Divisées en trois grands thèmes - "une Ve République des citoyens", "la relance verte", "la protections sociale" - elles proposent notamment "l'obligation" pour le chef de l'Etat de rendre compte de son action devant le Congrès, l'organisation des élections législatives et présidentielle le même jour. Ou encore l'instauration d'un référendum d'initiative populaire avec des conditions moins restrictives et notamment un minimum d'un million d'électeurs le validant (au lieu de plus de quatre actuellement pour le référendum d'initiative partagée).

Autres propositions: prise en considération du vote blanc, création d'un "indicateur de bien-être" à côté de celui du PIB, création d'un Erasmus junior, droit de vote à 16 ans, service civique rénové pour 80% d'une classe d'âge, dotation pour tout jeune de 18 ans d'un capital de 5.000 euros...

"Engageons-nous" fixe également un objectif de zéro carbone en 2050, la création d'un compte carbone individualisé, l'instauration d'une taxe carbone aux frontières, le développement de l'agro-voltaïque...

Le 7 février, aura lieu la première grande convention de l'association (virtuelle en raison de la crise sanitaire), à laquelle sont invitées différentes personnalités de gauche, du PS, Parti radical de gauche, Place publique, Mouvement républicain et citoyen de Jean-Pierre Chevènement, En commun (soutien à Anne Hidalgo) ou encore des ex-macronistes. 

Jean-Christophe Cambadélis, fondateur du réseau Nouvelle société, et auteur récent d'un "mémorandum pour un républicanisme de gauche", devrait également être présent. 

"La gauche réformiste n'a plus d'idées ? Rien n'est plus faux", assure M. Joffrin, qui affirmait en septembre dernier, lors de la création de son mouvement, vouloir "dépasser les formations de la gauche historique". "On veut montrer que la gauche n'est pas irréconciliable. On n'en est pas à désigner un candidat" commun, ajoute-t-il. 

Le temps des possibles est le résultat d'un travail collectif de 14 groupes de travail thématiques, qui doit se poursuivre dans les prochains mois avec "de nouvelles mesures régulièrement proposées au public". 

Face à Emmanuel Macron, qui "nous avait promis un +nouveau monde+" mais "a accentué les maux de l'ancien", M. Joffrin espère que "pendant l'été, on pourra constater qu'il y a un socle commun" entre Engageons-nous et les autres mouvements de gauche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.