Primaire : la lettre qui accable Arnaud Montebourg

Primaire : la lettre qui accable Arnaud Montebourg

, publié le mercredi 21 décembre 2016 à 18h58

L'affaire des cotisations non payées par les certains candidats socialistes continue d'empoisonner la primaire de la gauche. "Je n'ai rien à me reprocher (...) C'est donc un procès en fausse dénonciation, déloyal et malhonnête", avait expliqué Arnaud Montebourg il y a quelques jours au journal Le Parisien, et pourtant L'Opinion et Le Canard enchaîné apportent ce mercredi 21 décembre des éléments qui semblent attester que l'ancien ministre du Redressement productif devrait bien de l'argent au groupe socialiste.

L'Opinion publie notamment deux lettres signées du Trésorier du groupe socialiste Christian Bataille. Dans le second courrier rédigé en juin 2012, Christian Bataille lui réclame près de 50 000 euros. Mais entre-temps, l'ancien député de Saône-et-Loire n'aurait pas réglé ses dettes malgré 11 relances. Si au départ, Arnaud Montebourg a bien versé les 172,45 euros mensuels réclamés, à partir de 2008, alors élu président du conseil général de Saône-et-Loire, il aurait dû payer 1200 euros par mois.



De l'argent qu'il ne tient pas à régler, estimant qu'en 2011 sa candidature avait été "dûment validée, sans la moindre réclamation ni contestation". "C'est comme si un chauffard disait: hier j'ai fait un excès de vitesse et personne ne m'a mis de PV, pourquoi on m'en mettrait un aujourd'hui?", commente Christian Bataille dans les colonnes de L'Opinion.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.