Primaire de la droite et du centre : Nicolas Sarkozy reconnait sa défaite

Primaire de la droite et du centre : Nicolas Sarkozy reconnait sa défaite ©Wochit

, publié le dimanche 20 novembre 2016 à 22h18

C'est le choc du premier tour de la primaire de la droite. L'élimination de Nicolas Sarkozy.

Alors qu'un second tour Juppé-Sarkozy était le duel annoncé, c'est une énorme claque inattendue pour l'ancien président de la République. Epilogue tragique pour le candidat d'une primaire qu'il souhaitait au départ plus fermée que le vote ouvert qui vient de l'évincer. En 2012, après un mandat à la tête de l'Etat, les Français lui avaient déjà dit non lors de l'élection présidentielle face à François Hollande. Il en avait alors tiré les conséquences en annonçant son retrait de la vie politique. Mais en 2014, il avait fait son come-back. Il pense alors qu'il peut se rabibocher avec ses concitoyens. Ses livres sont des succès en librairie et son élection à la tête du parti "Les Républicains" à une large majorité lui redonne une certaine légitimité. En ligne de mire, une revanche et un second mandat. Mais l'engouement est de courte durée. Sa présidence du parti ne fait pas l'unanimité et peu à peu, Nicolas Sarkozy baisse dans les sondages. Le parfum des très nombreuses affaires qui rode autour de lui ne l'aide pas à reconquérir tous ceux qui l'avaient porté à l'Elysée en 2007.



C'est certainement la fin d'une carrière politique qui s'annonce plus de 30 ans après son élection à la mairie de Neuilly-sur-Seine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.