Présidentielle : Valérie Pécresse a refusé le don de Nicolas Sarkozy

Présidentielle : Valérie Pécresse a refusé le don de Nicolas Sarkozy
Valérie Pécresse à Saint-Raphaël, le 1er avril 2022.
A lire aussi

publié le jeudi 05 mai 2022 à 10h56

"Elle ne demande pas la charité, mais la solidarité et l'amitié", a tranché son entourage, alors que Nicolas Sarkozy a refuser de soutenir publiquement Valérie Pécresse à la présidentielle.

La rupture semble consommée entre Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy. Alors que la candidate malheureuse à l'élection présidentielle a lancé un appel aux dons pour éponger la dette engendrée par la campagne, elle a refusé le don de l'ancien président, a rapporté Le Figaro jeudi 5 mai, confirmant une information de Politico.

"Nous n'avons pas atteint les 5% qui nous permettraient d'obtenir les sept millions de remboursement de l'État que nous escomptions", avait déclaré Valérie Pécresse le 11 avril, au lendemain du premier tour.

Ces sept millions manquent pour boucler le budget de la campagne. Les Républicains ne peuvent pas faire face à ces dépenses. Je suis endettée personnellement à hauteur de cinq millions d'euros."


 "J'ai besoin de votre aide, d'urgence, d'ici le 15 mai, pour boucler le financement de cette campagne (...). Il en va de la survie des Républicains, et au delà, de la survie de la droite républicaine", avait-elle assuré.

Mais quand Nicolas Sarkozy lui a adressé un virement bancaire, pour une somme conséquente -Le Figaro évoque "quatre chiffres"-, Valérie Pécresse a retourné l'argent. "Elle ne demande pas la charité, mais la solidarité et l'amitié", a expliqué son entourage, cité par Le Figaro.

La candidate n'a donc pas oublié que Nicolas Sarkozy a ostensiblement refusé de la soutenir pendant la campagne présidentielle, laissant même transpirer dans la presse des critiques sur le fond, comme sur la forme de sa campagne. Après le premier tour, l'ancien chef de l'État avait appelé à voter pour Emmanuel Macron.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.