Présidentielle : Olivier Faure ne voit "aucun inconvénient" à une contribution de François Hollande

Présidentielle : Olivier Faure ne voit "aucun inconvénient" à une contribution de François Hollande
Olivier Faure durant les Université d'été du PS, le 29 août à Blois.
A lire aussi

, publié le dimanche 13 septembre 2020 à 20h30

Le secrétaire du Parti socialiste répond à l'ancien chef de l'Etat qui avait affirmé mercredi vouloir travailler sur le "projet présidentiel". 

François Hollande peut-il revenir aux affaires ? Invité ce dimanche soir d'Europe 1, le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure a indiqué ne pas y être frontalement opposé.



Il n'est pas question, au moins pour l'heure, d'appuyer une quelconque candidature de l'ancien chef de l'Etat. Non, le dirigeant du PS répond simplement à la proposition de François Hollande de travailler sur le "projet présidentiel". "Si François Hollande veut contribuer par des propositions qui pourraient permettre à la gauche d'être fidèle à sa promesse, je n'y vois aucun inconvénient", a-t-il affirmé au micro de Wendy Bouchard.



Mercredi, François Hollande avait indiqué que "le Parti socialiste ne peut rester dans l'état dans lequel il est". Ce à quoi a néanmoins rétorqué Olivier Faure, indirectement : "Ce n'est pas nous qui l'avons mené au plus bas. Moi, j'ai repris ce Parti socialiste quand il était à 6%."  

Candidat à sa propre succession

A la tête du PS depuis deux ans, après l'échec de son candidat Benoît Hamon à la présidentielle de 2017, Olivier Faure a annoncé ce dimanche sa volonté d'être candidat à sa propre succession. Avec un objectif : jouer la carte du rassemblement de la gauche dans la perspective de la présidentielle de 2022. 

Le PS tiendra son congrès les 12 et 13 décembre à Villeurbanne (Rhône) pour "affirmer son identité" socialiste, prélude au "rassemblement" avec la gauche et les écologistes

Vos réactions doivent respecter nos CGU.