Présidentielle: Macron, Hamon, Dupont-Aignan et Arthaud passent le seuil des 500 parrainages

Présidentielle: Macron, Hamon, Dupont-Aignan et Arthaud passent le seuil des 500 parrainages

20Minutes.fr, publié le mardi 07 mars 2017 à 19h34

Le Conseil constitutionnel publie sur son site les parrainages récoltés pour chaque candidat à la présidentielle, un maillon du nouveau dispositif visant à rendre plus transparente la vie publique. Alors qui peut être officiellement candidat ?



Dix jours avant la clôture des parrainages, la course aux signatures bat son plein. Certains ont déjà décroché les 500 signatures nécessaires pour être officiellement candidat, comme François Fillon, Emmanuel Macron ou encore Benoît Hamon.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
15 commentaires - Présidentielle: Macron, Hamon, Dupont-Aignan et Arthaud passent le seuil des 500 parrainages
  • si la le Pen pouvait pas les avoir sa serait formidable

    simple question la démocratie vous fait peur ?

  • plutôt une bonne nouvelle pour la démocratie que la France prêtant encore être

  • pour ma part...je suis écœurée !!! savant ils seulement ce que nous, nous gagnons ?
    elle : 5000 eurosX 2 juste pour quelques petits boulots...et nous...braves fonctionnaires qui aimons notre travail: 1400 net pour 37h/semaine et disponibles pour changer nos horaires en fonction des besoins...
    aujourd'hui ? il ose nous dire qu'on doit bosser 2h de plus par semaine pour la même somme...donner l'exemple... je vomis !!!!

  • j'imagine
    que les pressions
    doivent etre terribles envers les maires, pour boycoter certains candidats, les subventions territoriales doivent se negocier fermement

  • Anormal pour Mélenchon et Le Pen

    évité de confondre sectaire et St Nectaire c'est beaucoup mieux pour la démocratie