Présidentielle 2022: Xavier Bertrand pour la relance du nucléaire

Présidentielle 2022: Xavier Bertrand pour la relance du nucléaire
Le président des Hauts de France et candidat à la présidentielle Xavier Bertrand le 27 juillet 2021 à Thouaré-sur-Loire

publié le mardi 27 juillet 2021 à 19h49

Candidat déclaré à la présidentielle de 2022, Xavier Bertrand (ex-LR) s'est prononcé mardi à Thouaré-sur-Loire pour la relance du nucléaire et s'est déclaré pour "un soutien massif" aux associations anti-éoliennes dans sa région.  

"Si je suis élu, je choisirai dès l'été prochain la relance d'un programme nucléaire digne de ce nom dont on a besoin pour rester indépendant et pour que l'électricité arrête d'augmenter dans notre pays", a déclaré devant des journalistes M. Bertrand, en réaction à des propos d'Emmanuel Macron lors de son déplacement en Polynésie sur les énergies, renouvelables ou nucléaires.

Le président de la République, qui s'exprimait sur Franceinfo, a répété qu'il considérait le nucléaire comme une "chance" pour la France. 

"Il dit, +le nucléaire, c'est bien+. Alors, que l'on choisisse dès maintenant de lancer les nouveaux EPR et qu'on n'attende pas", a rétorqué M. Bertrand.

Emmanuel Macron a par ailleurs défendu dans cet entretien "le pragmatisme au cas par cas" sur les projets éoliens et solaires afin de ne pas "abîmer nos paysages", "une part de notre identité".

Mentionnant l'exemple des Hauts-de-France, la région dirigée par Xavier Bertrand, M. Macron a expliqué qu'il était, selon lui, indispensable d'"améliorer la concertation locale" avant l'implantation de ces projets.

Concernant les éoliennes dans sa région, Xavier Bertrand a réclamé, à propos du chef de l'Etat: "qu'il donne instruction demain aux cinq préfets (de la région) de bloquer maintenant tous les projets éoliens". "Mais autrement (s'il ne le fait pas, ndlr), c'est juste des déclarations, c'est juste de la communication".

Rappelant que le quart des éoliennes terrestres étaient implantées dans les Hauts de France, le président de région a déclaré: "nous, on va passer à une autre stratégie de soutien massif aux associations anti-éolien parce qu'aujourd'hui, c'est le pot de terre contre le pot de fer. Moi, je suis du côté du pot de terre et on va financer les associations anti-éolien dans la région des Hauts de France".

Lors de son déplacement en Loire-Atlantique, M. Bertrand a notamment visité un centre d'aide par le travail pour handicapés. Le président des Hauts-de-France refuse le principe d'une primaire à droite en vue de la présidentielle.

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse (présidente de Libres!, ex-LR) s'est également déclarée candidate à l'investiture, de même que le médecin et maire LR de La Garenne-Colombes Philippe Juvin. 

La droite compte également plusieurs autres candidats potentiels, comme Bruno Retailleau, Michel Barnier ou Laurent Wauquiez.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.