Présidentielle 2022 : vers un nouveau duel Emmanuel Macron/Marine Le Pen au second tour, selon un sondage

Présidentielle 2022 : vers un nouveau duel Emmanuel Macron/Marine Le Pen au second tour, selon un sondage©PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

publié le vendredi 03 septembre 2021 à 19h55

La leader du Rassemblement national et le président sortant Emmanuel Macron restent en tête dans toutes les hypothèses de scrutin, selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour Le Parisien-Aujourd'hui en France et France Info, publié ce vendredi 3 septembre.

Le duel Emmanuel Macron (LREM) / Marine Le Pen (RN), déjà au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2017, se profile encore et toujours pour 2022, selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour Le Parisien-Aujourd'hui en France et France Info, publié ce vendredi 3 septembre.



"Nous avons testé toutes les hypothèses du scrutin, en fonction du ou de la candidat(e) à droite, et avec ou sans la présence du polémiste Eric Zemmour. Dans tous les cas de figure, le président sortant et la patronne du RN se qualifieraient pour le second tour si l'élection avait lieu dimanche prochain", a détaillé dans ses colonnes Le Parisien.

Ainsi, si Xavier Bertrand se présentait à droite, les quatre premiers candidats à l'issue du premier tour de la présidentielle seraient respectivement Emmanuel Macron (25%), Marine Le Pen (22%), Xavier Bertrand (17%) et Yannick Jadot (10%).

Si la candidate était Valérie Pécresse : Emmanuel Macron (25,5%), Marine Le Pen (22%), Valérie Pécresse (16%) et Yannick Jadot (10%). Si c'était Michel Barnier : Emmanuel Macron (26%), Marine Le Pen (23%), Michel Barnier (13%) et Yannick Jadot (11%).




La droite "dans une période délicate"

Selon Brice Teinturier, directeur délégué d'Ipsos, "la droite se trouve dans une période délicate, ses électeurs ne savent ni qui est son candidat ni même comment il sera désigné. Ce qu'ils redoutent le plus, c'est une guerre des chefs qui anéantirait ses chances pour 2022."

L'idée d'une primaire à droite divise. Si le président LR du Sénat Gérard Larcher a estimé mardi qu'il s'agissait la "seule méthode" à ses yeux pour "départager" les candidats à la présidentielle de 2022, la veille, l'ancienne Garde des Sceaux Rachida Dati a demandé aux Républicains de "fermer l'hypothèse de la primaire", regrettant que son parti n'apprenne "pas de (son) expérience et de (ses) erreurs passées concernant la primaire : les haines, les divisions, les frondes".

LR doit trancher sur l'organisation ou non d'une primaire lors d'un congrès, le 25 septembre, avec pour but de désigner son candidat fin novembre.

Le parti Europe Ecologie - Les Verts a quant à lui réellement entériné le principe d'une primaire, qui se tiendra en septembre. Cinq sont candidats à l'investiture écologiste pour l'élection présidentielle, à savoir la députée Delphine Batho, l'eurodéputé Yannick Jadot, le maire de Grenoble Éric Piolle, l'ancienne numéro 2 d'EELV Sandrine Rousseau et l'entrepreneur Jean-Marc Governatori.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.