Présidentielle 2022 : Rachida Dati s'oppose à la mise en place d'une primaire à droite

Présidentielle 2022 : Rachida Dati s'oppose à la mise en place d'une primaire à droite ©Panoramic

publié le lundi 30 août 2021 à 21h55

Dans un entretien accordé au Parisien lundi 30 août, Rachida Dati déclare ne pas être favorable à une primaire à droite. En vue de l'élection présidentielle de 2022, elle préférerait que chacun mène campagne de son côté afin de se réunir "derrière un seul candidat en janvier".

Comment désigner le candidat de la droite pour l'élection présidentielle en 2022 ? Rachida Dati a exprimé sa vision lors d'un entretien qu'elle a accordé au Parisien lundi 30 août. Interrogée notamment sur la possible instauration d'une primaire, elle a montré son opposition à cette idée. "J'appelle ma famille politique à fermer l'hypothèse de la primaire", déclare-t-elle.



La maire du VIIe arrondissement de Paris ne croit pas en l'utilité de ce scrutin. A ses yeux, le passé a démontré que les partis ayant opté pour une primaire n'ont pas été couronnés de succès. "Que ce soit François Hollande qui a été dans l'incapacité de se représenter ou François Fillon, tous ceux qui sont passés par la primaire ont mal fini", souligne-t-elle.

Quelle stratégie adopter ?

Rachida Dati indique qu'il reste du temps aux cadors de la droite avant de désigner la personne qui sera à la tête du mouvement. "Je serais plutôt favorable à ce que chacun fasse campagne et que l'on se retrouve derrière un seul candidat en janvier", annonce-t-elle au Parisien. De son côté, elle assure ne pas avoir encore fait son choix et apportera son soutien au "candidat unique de la droite et du centre".

Plusieurs figures importantes de la droite se sont prononcées en faveur de cette stratégie. C'est notamment le cas du président des Hauts-de-France Xavier Bertrand, de la présidente d'Île-de-France Valérie Pécresse ou même du député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.