Présidentielle 2022 : qui pâtirait le plus de la candidature d'Éric Zemmour ?

Présidentielle 2022 : qui pâtirait le plus de la candidature d'Éric Zemmour ?
Éric Zemmour, le 22 avril 2021.

publié le mardi 14 septembre 2021 à 20h30

SONDAGES. Crédité entre 8 et 10% des intentions de vote, selon plusieurs enquêtes d'opinion publiées mardi 14 septembre, le polémiste prendrait surtout des voix à Marine Le Pen, laissant ainsi le champ libre à Emmanuel Macron. 

S'il n'est pas officiellement lancé dans la course à la présidentielle de 2022, Éric Zemmour joue déjà les trouble-fêtes.

Le polémiste, qui assure n'avoir "pas peur" d'être éventuellement candidat à l'Élysée, progresse de 3 points à 10% par rapport à la semaine précédente, selon le baromètre Harris Interactive* (vague 13) pour Challenges publié mardi 14 septembre. Un sondage Elabe pour BFMTV** le donne de son côté à 8% des voix. Dans le deux cas, l'éditorialiste, dont le temps de parole est décompté par le CSA depuis le 9 septembre, prend des voix essentiellement à Marine Le Pen, au profit d'Emmanuel Macron, qui conforte son avance.



Dans tous les cas de figure pris en compte par ces enquêtes d'opinion, le président sortant et la candidate du Rassemblement national arrivent en tête du premier tour, avec une victoire plus ou moins importante pour l'actuel locataire de l'Élysée (59% contre 41% chez Elabe et 54% contre 46% chez Harris Interactive). 

Selon l'enquête Elabe pour BFMTV, si Éric Zemmour ne se présente pas, Emmanuel Macron serait devant Marine Le Pen au premier tour à 26% contre 23%, loin devant le représentant de la droite, qu'il s'agisse de Xavier Bertrand (16%) ou de Valérie Pécresse (14%). Mais la présence de l'essayiste changerait la donne pour les adversaires de président. Ce dernier se maintiendrait entre 25 et 26% de voix au premier tour, alors que la candidate d'extrême-droite tomberait à 18% des voix si Xavier Bertrand était candidat ou 19% face à Valérie Pécresse, qui eux se maintiendrait à des niveaux similaires (15% et 13%). 

Même constat chez Harris Interactive. Lors de cette enquête, Éric Zemmour est testé dans la seule configuration d'une candidature à droite de Xavier Bertrand, qui est donné à 14% et perd seulement 1 point par rapport au scénario où le polémiste ne se présente pas. Avec les candidatures des deux hommes, Emmanuel Macron est donné à 23% au lieu de 24%, alors que Marine Le Pen est celle qui y perd le plus avec un score qui tombe de 22% à 19%. 

La présence d'Éric Zemmour impacterait également la candidature du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan qui perdrait 3 points, de 5% à 2% chez Harris Interactive, et un point à chaque fois chez Elabe, que ce soit avec M. Bertrand (4%) ou Mme Pécresse (5%).

En revanche, sa présence a peu d'impact sur les candidats de gauche, à savoir le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon (11% chez Harris Interactive, 8% chez Elabe), la maire de Paris socialiste Anne Hidalgo (7% chez Harris Interactive 6/7% chez Elabe) l'écologiste Yannick Jadot (7% chez Harris Interactive, 8/7% chez Elabe), le communiste Fabien Roussel (3% chez Harris Interactive, 2% chez Elabe)  et l'ancien ministre de François Hollande Arnaud Montebourg (1/2% chez Elabe)

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage

* Enquête Harris Interactive pour Challenges, réalisée en ligne du 10 au 13 septembre auprès d'un échantillon de 1.340 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 1.063 inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur entre 1,4 et 3,1 points.

** Enquête Elabe pour BFMTV, réalisée en ligne du 11 au 13 septembre auprès d'un échantillon de 1.334 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 1.200 inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur entre 1,2 et 3,2 points.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.