Présidentielle 2022 : pour Bruno Le Maire, Xavier Bertrand "fera un excellent ministre d'Emmanuel Macron"

Présidentielle 2022 : pour Bruno Le Maire, Xavier Bertrand "fera un excellent ministre d'Emmanuel Macron"
Xavier Bertrand, en 2020 (illustration)

publié le mercredi 14 avril 2021 à 12h14

Le ministre de l'Economie et des Finances a adressé une pique au président des Hauts-de-France, ancien LR, qui s'est lancé dans la course à l'Elysée.

Dans la perspective du printemps 2022, la bataille des phrases a déjà commencé. Bruno Le Maire a ironisé sur la candidature présidentielle de l'ex-LR Xavier Bertrand, qui "ferait un excellent ministre de l'Economie d'Emmanuel Macron" quand celui-ci "aura été réélu président de la République".

"J'ai lu avec attention les propositions de Xavier Bertrand, il demande une baisse des impôts de production, nous sommes la seule majorité à avoir engagé cette baisse des impôts", a affirmé le ministre des Finances sur RMC-BFMTV, mercredi 14 avril. Xavier Bertrand, qui a récemment officialisé sa candidature à la présidentielle et semble le mieux placé dans les sondages pour incarner la droite en 2022, a dévoilé les grandes lignes de son programme économique, proposant notamment de réduire de moitié les impôts de production à hauteur de "33 milliards d'euros".

Le président des Hauts-de-France "propose également que nous revalorisions les bas salaires, nous l'avons fait depuis quatre ans" et sur sa demande d'un fonds souverain, "nous l'avons déjà fait", a ajouté Bruno Le Maire. "Sa politique et ses propositions s'inscrivent dans la continuité rigoureuse de ce que nous avons fait (...) depuis quatre ans, c'est pour ça que je dis, dans l'esprit de continuité, que s'il veut être ministre de l'Economie et des Finances d'Emmanuel Macron il en a toutes les qualités", a ajouté l'actuel locataire de Bercy.

Riposte et railleries sur le score de Le Maire à la dernière primaire

Du côté des soutiens de Xavier Bertrand, les réactions n'ont pas tardé. "Non merci Bruno Le Maire, pour ça il faudrait faire 2% à une primaire", a lancé le député LR de l'Aisne Nord Julien Dive, en allusion au score qu'avait fait Bruno Le Maire, alors LR, lors de la primaire de la droite et du centre en 2016.



"Vous avez trahi votre camp ou vos proches, tout comme un autre ministre des finances, Emmanuel Macron", a raillé le député LR des Bouches-du-Rhône Eric Diard en expliquant: "c'est peut-être un compliment pour vous, mais vos convictions sont à géométrie variable".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.