Présidentielle 2022 : Michel Barnier annonce sa candidature

Présidentielle 2022 : Michel Barnier annonce sa candidature©Ludovic MARIN / AFP

publié le jeudi 26 août 2021 à 20h34

Michel Barnier ambitionne d'être "un président qui respecte les Français et qui fait respecter la France", a-t-il expliqué au Figaro ce jeudi 26 août.

Un nouveau candidat dans la course à la présidentielle 2022. Michel Barnier, ancien ministre et qui a été négociateur en chef de l'Union européenne chargé de mener les négociations liées au Brexit, a annoncé sa candidature dans une interview au Figaro ainsi que sur TF1 ce jeudi 26 août.



Parmi les axes de son projet, Michel Barnier a évoqué l'idée de "limiter l'immigration et la maitriser" et de "remettre le travail, le mérite au centre de notre société" ainsi que la lutte contre "le changement climatique qui va tout bouleverser".

"Je suis candidat pour être un président qui respecte les Français et qui fait respecter la France", a fait savoir Michel Barnier dans les colonnes du Figaro.

"Nous sommes dans des temps exigeants.

Le monde qui nous entoure est dangereux, instable, fragile. Notre pays va mal. Il faut une alternance pour réconcilier, remettre ensemble et agir vraiment", a-t-il continué.

"Les Français ont envie et besoin d'un président qui fait ce qu'il dit et qui agit. Cet état d'esprit m'anime aujourd'hui et il m'animera aussi durant les cinq ans qui viennent", a assuré celui qui a été ministre des Affaires étrangères du temps du président Jacques Chirac.

"Je connais bien la Ve République et ses institutions dans lesquelles rien n'oblige à une gestion solitaire du pouvoir", a-t-il assuré.




Michel Barnier, 4e candidat à droite

A huit mois de la présidentielle, le rythme accélère à droite. Laurent Wauquiez a quant à lui renoncé à se présenter à la présidentielle, estimant que pour lui "le moment n'est pas venu". Eric Ciotti, de son côté, s'est invité dans la primaire pour porter un projet de "droite forte", se mettant sur les rangs d'une primaire "pour que la France reste la France" et "redonner un espoir à cette France qui décline", avec "un projet pour plus d'autorité, plus de liberté, plus d'identité".

Entré en course après Valérie Pécresse et le maire LR de La Garrenne-Colombes Philippe Juvin, Eric Ciotti portait alors à trois le nombre de candidats déclarés à une primaire de la droite, que Les Républicains se résoudront à organiser si personne ne se dégage d'ici là.

Selon un sondage Harris interactive publié mercredi, la droite ferait 16% au premier tour avec Xavier Bertrand et 13% avec Valérie Pécresse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.