Présidentielle 2022 : "La primaire est indispensable" pour trouver un candidat LR, selon Philippe Juvin

Présidentielle 2022 : "La primaire est indispensable" pour trouver un candidat LR, selon Philippe Juvin
Philippe Juvin, maire LR de La Garenne-Colombes.

publié le dimanche 04 juillet 2021 à 10h29

Sans primaire LR, "nous pouvons ne pas être au second tour parce que nous aurions plusieurs candidats au premier tour", a affirmé Philippe Juvin, maire LR de La Garenne-Colombes au micro de France Info ce dimanche 4 juillet.

Le parti Les Républicains a arrêté son calendrier : bureau politique le 6 juillet, puis congrès le 30 septembre. Objectif : trancher sur une éventuelle méthode de "départage" (que la direction souhaite "éviter" au nom de l'unité), afin de trouver un candidat pour la présidentielle de 2022.



Car la droite n'a "pas de candidat naturel", selon le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, lui-même candidat potentiel à une primaire qu'il appelle de ses voeux.

Pour Philippe Juvin, maire LR de La Garenne-Colombes, "la primaire est indispensable, sinon, nous pouvons ne pas être au second tour parce que nous aurions plusieurs candidats au premier tour", a-t-il affirmé au micro de France Info ce dimanche 4 juillet.



"Mais il est vrai qu'il y a quatre ans, la période du second tour a été terrible, les gens se sont tapés dessus très violemment.

Il faut en tirer les leçons. Quelles seraient les pistes ? On va voir ce que Jean Leonetti nous propose", a-t-il continué. En effet, le maire LR d'Antibes présentera mardi à son parti ses pistes pour départager les candidats à la présidentielle.

Le candidat LR désigné en novembre

"Il y en a plusieurs possibles - je ne sais pas laquelle sera retenue, je ne suis pas dans le secret des dieux. Peut-être qu'un scrutin à un tour permettrait d'éviter des querelles de second tour, peut-être des modes de scrutin un peu atypiques. Bruno Retailleau, par exemple, qui est un des candidats à la candidature à la primaire, a proposé des scrutins pondérés, comme ça se fait dans certains pays - où il n'y a qu'un tour et les voix de celui qui est éliminé remontent au premier, au deuxième, etc. -, qui est un peu complexe mais qui a une vertu : la tranquillité", a évoqué Philippe Juvin, toujours auprès de France Info.

Comme prévu le candidat sera désigné "dans la première quinzaine de novembre", a répété le président de LR Christian Jacob, en dépit des pressions qui risquent d'être fortes pour accélérer et enfin doter la droite de son candidat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.