Présidentielle 2022 : la popularité de Marine Le Pen en forte hausse chez les sympathisants LR

Présidentielle 2022 : la popularité de Marine Le Pen en forte hausse chez les sympathisants LR©PHILIPPE DESMAZES / AFP

publié le vendredi 04 juin 2021 à 17h56

39% des sympathisants LR ont un regard "positif" sur l'image de la leader du RN, selon le baromètre Elabe pour Les Echos et Radio Classique ce vendredi 4 juin 

Marine Le Pen a la côte à droite. Selon le baromètre Elabe pour Les Echos et Radio Classique paru ce vendredi 4 juin, la leader du Rassemblement national a gagné 12 points en un mois chez les électeurs de droite, et même 14 points chez les seuls sympathisants Les Républicains.


"Respectivement, 42 % des premiers et 39 % des seconds portent un regard 'positif' sur l'image que s'emploie à polir la patronne de l'extrême droite", résume Les Echos.

Pour rappel, Marine Le Pen s'est lancée dans la course à l'élection présidentielle, qui se déroulera dans moins d'un an. LR, en revanche, n'a toujours pas de candidat.

Une candidature à gauche "à l'automne prochain"

A gauche, Olivier Faure, premier secrétaire du PS, a affirmé en début de semaine que son parti proposerait "à l'automne prochain" aux forces de la gauche et aux écologistes "un projet" et "une candidature" en vue de 2022. Seul Jean-Luc Mélenchon, leader de la France insoumise, s'est déclaré candidat.

Se dirige-t-on à nouveau vers un duel Macron-Le Pen ? Pas si sûr, à en croire le président de la République ce vendredi. Interrogé sur son éventuelle candidature pour un second mandant l'an prochain, il a répondu : "c'est trop tôt pour le dire", affirmant sa détermination à "faire les choses jusqu'à la fin".

"Il est en campagne"

"Je vais devoir prendre des décisions, certaines sur la relance, d'autres difficiles" pour que la dernière année du quinquennat soit "une année utile", a ajouté le chef de l'Etat.

Marine Le Pen ne l'entend pas de cette oreille. "Il est en campagne. La seule différence entre lui et moi, c'est que moi je suis en campagne en respectant les comptes de campagne, lui non", a-t-elle dénoncé, elle qui s'était qualifiée pour le second tour de la dernière présidentielle en 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.