Présidentielle 2022 : Jérôme Rivière, eurodéputé RN, rejoint Eric Zemmour

Présidentielle 2022 : Jérôme Rivière, eurodéputé RN, rejoint Eric Zemmour
L'eurodéputé RN Jérôme Rivière était porte-parole de Marine Le Pen pour la campagne présidentielle.

publié le jeudi 20 janvier 2022 à 09h23

Après le LR Guillaume Peltier, c'est au tour de l'eurodéputé RN Jérôme Rivière d'annoncer son ralliement à Eric Zemmour dans la course à la présidentielle. 

C'est un soutien de plus pour Eric Zemmour. "Marine Le Pen n'est pas en situation de gagner l'élection présidentielle, j'ai choisi rejoindre Eric Zemmour", a déclaré l'eurodéputé du Rassemblement national Jérôme Rivière au Parisien. Il était l'un des porte-parole de la campagne présidentielle de Marine Le Pen.

"L'heure que traverse la France, le choix auquel nous devons faire face pour cette élection présidentielle mérite des choix de convictions. Parce que je pense que Marine Le Pen n'est pas du tout en situation de gagner cette présidentielle, je fais le choix de rejoindre Eric Zemmour", a-t-il justifié sur RMC jeudi 20 janvier. 


"Depuis les élections régionales qui ont été perdu par le RN, j'ai la conviction que nous avons un plafond de verre que Marine Le Pen n'arrivera pas à dépasser. Et elle le sait", a-t-il encore ajouté. 

Autre critique à l'encontre de la candidate à la présidentielle : "en septembre, elle a lancé sa campagne en proposant la nationalisation des autoroutes et la privatisation de la télévision publique. Ce sont peut-être des éléments d'un programme, mais en rien un projet ambitieux. Marine Le Pen fait un certain nombre de constats, mais est incapable de reconnaître certaines évidences comme le Grand remplacement qui conduit au déclassement des Français", résume l'eurodéputé au Parisien.



"Un profil très aigri" 

L'élu précise qu'il va devenir vice-président et porte-parole du parti Reconquête d'Eric Zemmour, comme le député ex-LR Guillaume Peltier, qui a aussi rallié l'ancien éditorialiste. Jérôme Rivière dit avoir démissionné du RN et de son poste de chef de la délégation RN au sein du groupe Identité et Démocratie au Parlement européen. Ce départ fait partie des "vicissitudes" d'une campagne, il s'agissait d'un "profil très aigri", réagit  l'entourage de Marine Le Pen.

Ancien député UMP des Alpes-Maritimes, Jérôme Rivière était aussi membre du bureau national (direction élargie) du RN. Il était porte-parole de la campagne de Marine Le Pen pour la presse étrangère.

Réunir les conservateurs et les populistes

Eric Zemmour, actuellement en baisse dans les sondages derrière la candidate du RN, "a suscité un enthousiasme important et a fait un choix courageux. J'ai le devoir d'en faire un aussi", estime l'eurodéputé. Jérôme Rivière dit ne pas croire "qu'Eric Zemmour soit brutal", comme l'affirme Marine Le Pen. "Il est parfois radical car il pose les termes politiques de façon crue, mais en rien brutale. Il a cette capacité de rassemblement que n'a pas Marine Le Pen. Il peut faire ce qu'il appelle 'l'union des droites'" entre "des conservateurs et des populistes".

Jérôme Rivière s'était rendu plusieurs fois aux Etats-Unis pour le RN y compris pour suivre les derniers jours de la campagne de Donald Trump en 2020. Il connaît bien son ancien conseiller Steve Bannon. Il a fait partie des responsables du RN qui avaient relayé sur les réseaux sociaux les accusations de fraude de M. Trump, qui considère que ses rivaux démocrates lui ont "volé" l'élection présidentielle américaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.