Présidentielle 2022 : Jean-Luc Mélenchon ne croit "pas du tout" à une union des candidats de gauche

Présidentielle 2022 : Jean-Luc Mélenchon ne croit "pas du tout" à une union des candidats de gauche
Le candidat insoumis à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon, le 17 octobre 2021.

publié le mardi 19 octobre 2021 à 13h45

Pour le candidat insoumis à la présidentielle, une alliance avec la socialiste Anne Hidalgo, l'écologiste Yannick Jadot ou encore le communiste Fabien Roussel "n'aurait pas de sens".

Y aura-t-il une union des candidats de gauche avant le scrutin présidentiel d'avril 2022 ? "Non, pas du tout, ça n'aurait pas de sens", a estimé mardi 19 octobre sur BFMTV le candidat insoumis Jean-Luc Mélenchon, interrogé sur une telle éventualité.

"Je le savais depuis le début", a expliqué le député des Bouches-du-Rhône. "Quand j'ai décidé de présenter ma candidature en novembre dernier, c'est parce que je savais que tous les autres allaient en faire autant et qu'ils allaient faire auparavant différentes gesticulations", a-t-il déclaré. "Le tableau, c'est le même qu'en 1981 : il y a cinq candidatures dans la gauche traditionnelle, plus moi (...). On a le même contexte", a analysé Jean-Luc Mélenchon.



"Et puis on se rapproche de plus en plus de la situation de 2002", a-t-il poursuivi, estimant toutefois que la droite était "bien plus explosée" qu'alors, et "même l'extrême droite, cette fois-ci". "Le tableau est en train de se réorganiser parce qu'il a explosé en 2017, et la droite, comme le parti socialiste, ne s'en sont pas remis", a souligné Jean-Luc Mélenchon. Selon lui, dans ce contexte, "des forces politiques nouvelles s'avancent sur la scène", lui-même représentant "le camp du pôle populaire, des partageux". 

A six mois de l'élection présidentielle, sur la gauche de l'échiquier, sept candidats se sont pour l'heure déclarés : Jean-Luc Mélenchon, l'écologiste Yannick Jadot, la socialiste Anne Hidalgo, le communiste Fabien Roussel, le chantre de la réindustralisation Arnaud Montebourg, et les anticapitalistes Philippe Poutou et Nathalie Arthaud.

Selon un sondage Ifop Fiducial pour LCI et Le Figaro publié vendredi 15 octobre, Jean-Luc Mélenchon est en tête des intentions de vote pour des candidats de gauche, avec 8%, devant Yannick Jadot et Anne Hidalgo.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.