Présidentielle 2022 : Edouard Philippe au coude-à-coude avec Emmanuel Macron dans un sondage sur la candidature LREM

Présidentielle 2022 : Edouard Philippe au coude-à-coude avec Emmanuel Macron dans un sondage sur la candidature LREM
Le maire du Havre Edouard Philippe.

, publié le lundi 31 août 2020 à 13h47

Selon un sondage Ifop ce lundi 31 août, 18% des Français souhaiteraient voir Edouard Philippe comme candidat LREM à la prochaine élection présidentielle de 2022, contre 19% seulement à préférer Emmanuel Macron. Mais 60% des personnes interrogées penchent pour...

aucun des deux. 




Il a quitté Matignon en juillet dernier mais reste apprécié par une partie des Français. Selon un sondage Ifop pour La Lettre de l'Expansion ce lundi 31 août, 18% des Français souhaiteraient voir Edouard Philippe comme candidat de la majorité à la prochaine élection présidentielle de 2022, au coude-à-coude avec Emmanuel Macron (19%). Jean Castex est loin derrière : seulement 2% des sondés voient en lui un bon candidat LREM. En revanche, 60% des sondés ne veulent aucun des trois.


L'ancien Premier ministre a la cote. Selon une enquête de BVA pour Orange et RTL vendredi, 43% des Français souhaitent qu'Edouard Philippe ait davantage d'influence dans la vie politique - il devance Roselyne Bachelot (38%) et Nicolas Hulot (35%). Le maire du Havre a progressé chez les sympathisants LREM (79%, +4 points), ainsi que chez les sympathisants de droite : ces derniers sont désormais 66% (+13 points depuis juillet) à souhaiter qu'il joue un rôle significatif à l'avenir. 


La droite en plein débat

Les Républicains, ex-parti d'Edouard Philippe, sont en plein débat sur la désignation de leur candidat pour la présidentielle. Le patron des députés LR, Damien Abad, a plaidé dimanche pour "inventer un nouveau système". "Il faut qu'on soit très clairs, la primaire telle qu'elle a existé, aujourd'hui, elle est révolue", a-t-il déclaré. "Nous avons beaucoup de militants, eh bien il faut que toutes ces personnes là puissent prendre part au processus de décision, de choix, de notre candidat", a développé Damien Abad.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.