Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo va annoncer sa candidature dimanche

Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo va annoncer sa candidature dimanche
Anne Hidalgo à Montpellier, le 7 septembre 2021.

publié le mercredi 08 septembre 2021 à 12h13

Elle avait déjà expliqué mardi que plus "rien" ne l'empêchait de se déclarer.

Anne Hidalgo va annoncer sa candidature à l'élection présidentielle dimanche matin lors d'un déplacement à Rouen, ont indiqué mercredi 8 septembre plusieurs élus socialistes.

La maire de Paris avait affirmé mardi, lors des journées parlementaires du PS à Montpellier, que plus "rien" ne l'empêchait de se déclarer. Ce déplacement à Rouen, dont le maire Nicolas Mayer-Rossignol est un proche de l'édile parisienne, devrait être suivi par une interview dans un journal télévisé.


La candidature d'Anne Hidalgo rejoint, à gauche, celles de Jean-Luc Mélenchon (LFI), Fabien Roussel (PCF), Arnaud Montebourg et le candidat qui remportera la primaire écologiste.

Interrogé sur le sujet, François Hollande a répondu attendre "qu'Anne Hidalgo se prononce".

"Je reviendrais vers vous pour vous dire ce que je pense, mais vous savez que je suis socialiste, a encore expliqué l'ancien chef de l'État. J'ai toujours ma carte. J'ai toujours, dans toutes les élections de toute ma vie, voté socialiste."

La maire de Paris devra tout de même passer par une primaire : le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, a promis un vote internet des militants fin septembre, après le congrès du PS. Il permettra de ma départager de ses potentiels concurrents, dont le maire du Mans Stéphane Le Foll.

Mais elle déjà le soutien d'une large part des élus socialistes, dont Olivier Faure. Anne Hidalgo n'est pour l'instant créditée que de 7 à 9% des voix selon les sondages, mais ses soutiens affirme que "le match n'est pas joué". 

Dans son programme, pas encore dévoilé, elle entend notamment insister sur la transition écologique, qui doit être selon elle "l'enjeu numéro 1, mais il faut que cette transition écologique ne se fasse pas au détriment des classes moyennes et des catégories populaires", a-t-elle expliqué mardi, estimant que "pour cela il faudra mettre le paquet, tous les moyens. Les cinq ans qui viennent sont décisifs".

Elle veut aussi "remettre les bases de l'école au cœur des promesses républicaines", repenser la question du travail et les nouvelles protections à apporter, décentraliser davantage et redonner de l'autonomie aux collectivités, retrouver le leadership européen en matière de transition écologique... Elle a promis "des propositions fortes, crédibles, qui font rêver mais qui peuvent être mises en œuvre". "On sait qu'en politique rien n'est écrit d'avance", a-t-elle ajouté, estimant "être en capacité de rassurer les Français mais aussi de les surprendre".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.