Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo annoncera si elle est candidate à la rentrée

Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo annoncera si elle est candidate à la rentrée
La maire de Paris Anne Hidalgo

publié le jeudi 01 juillet 2021 à 11h17

Après la tribune des élus de gauche appelant à sa candidature, Anne Hidalgo a précisé ce jeudi sur le plateau de France 2 qu'elle prendrait sa décision à la rentrée.

Mercredi 30 juin, 200 élus locaux et députés de gauche ont appelé Anne Hidalgo à se présenter à l'élection présidentielle de 2022. Le congrès du PS est prévu en septembre, mais il n'y a "pas d'agenda imposé", et Anne Hidalgo, qui n'est "pas favorable à une primaire", devrait prendre sa décision "à l'automne", a expliqué son entourage, car "l'idée c'est de construire, que les choses montent".

C'est ce que la maire de Paris a confirmé jeudi 1 juillet, invitée sur le plateau des 4 Vérités sur France 2. "A la rentrée nous serons dans un autre temps politique, dans un autre moment par rapport à cette décision et je prendrais mes responsabilités", a expliqué l'édile qui reconnaît toutefois y songer très sérieusement. 


A la traîne dans les sondages 

"Dans ma tête je suis très engagée. Je n'aurais pas fait tous les pas que j'ai fait depuis des mois si j'étais dans le doute. Ce que je pense, c'est que dans la situation de fracture très importante dans notre pays, les Français ne veulent pas des scénarios déjà écrits à l'avance. Et en même temps, ils ont envie que les politiques leur expliquent en quoi ils sont utiles. (...) Il faut rassembler, le faire sérieusement. (...) C'est une décision qui doit se prendre aussi collectivement même si c'est une décision personnelle à un moment donné", développe-t-elle, créditée d'à peine 10 % des intentions de vote. Et de préciser : "Je suis très préoccupée par la situation du pays, ça fait des mois et des mois que je travaille, que je travaille avec des experts, que je vais à la rencontre des Françaises et des Français, j'ai entamé un tour de France". 

Anne Hidalo a en effet entamé depuis février une série de déplacements en régions, qui l'ont menée dans une quinzaine de villes, de Nancy à Montpellier, en passant par Quimper, Rennes, Clermont-Ferrand ou l'Ardèche. Un tour de France destiné à donner une assise plus nationale à l'élue, qui peut souffrir d'un déficit de notoriété en dehors de Paris et de l'Ile-de-France.

Un rassemblement de ses soutiens le 12 juillet

Pour l'heure, la maire de Paris prépare un rassemblement le 12 juillet à Villeurbanne, des élus et maires de gauche. Ce sera "une étape de travail sur le fond", a-t-elle expliqué mardi sur LCI, promettant "des propositions très anglées sur l'égalité sociale, le logement", mais aussi "la question du travail et du salaire", ou "l'écologie comme moteur de transformation économique". Objectif du rassemblement ? "Travailler sur le fond", a-t-elle ajouté sur le plateau de France 2. 



Les candidatures se multiplient à gauche, notamment chez les écologistes avec trois candidats déclarés pour la primaire, Yannick Jadot, Sandrine Rousseau et Eric Piolle. La perspective d'une candidature commune des Verts et des Socialistes est-elle encore possible ? "Je pense qu'il faudra qu'il y ait du rassemblement (...). On regardera les dynamiques et qui est le plus convaincant. Toujours est-il que les propositions que je peux porter avec mon expérience, écologie et lutte contre les inégalités, pourraient intéresser les Français", estiment Anne Hidalgo. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.