Présidence des Républicains : Laurent Wauquiez a trouvé son slogan de campagne

Présidence des Républicains : Laurent Wauquiez a trouvé son slogan de campagne
Laurent Wauquiez en meeting à Chateaurenard, le 30 août 2017
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 03 septembre 2017 à 10h10

Il espère prendre les rênes des Républicains lors de l'élection de décembre prochain mais sa personnalité divise. Laurent Wauquiez, représentant de la frange identitaire de la droite, s'est choisi un slogan fort à propos pour sa campagne : "La droite de retour", révèle le Journal du Dimanche.



Laurent Wauquiez entre dans l'arène. Favori pour retrouver le fauteuil de président des Républicains, qu'il avait déjà occupé par intérim de août à novembre 2016, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a officialisé sa candidature jeudi 31 août. Au sein de sa famille politique, il déplace les foules autant qu'il irrite et agace. Partisan d'une ligne dure, il est régulièrement accusé au sein de son parti, notamment par les juppéistes, de draguer les électeurs du Front national. Sourd à ces critiques, l'intéressé assure défendre "les valeurs de travail, d'effort, les classes moyennes", comme il l'a expliqué dans un entretien au Figaro jeudi. Dimanche 3 septembre, le JDD dévoile son tout nouveau slogan de campagne : "La droite de retour". Comme pour faire comprendre que non, la droite n'est pas été engloutie par le consensus ni droite-ni gauche proposé par Emmanuel Macron.



- "QUE LA DROITE SOIT VRAIMENT DE DROITE" -

"C'est l'opportunité historique du retour de la droite en France", a déclaré un de ses lieutenants, interrogé par le JDD. "La droite doit s'affranchir enfin de la tutelle idéologique de la gauche et ne plus s'excuser d'être de droite." Cette semaine, l'ex-ministre de l'Enseignement supérieur avait déjà déclaré dans les colonnes du Figaro qu'il voulait "faire renaître l'espoir à droite". "Je pense qu'on a besoin d'un profond renouvellement et je veux que la reconstruction de notre droite se fasse sur des valeurs claires. Je suis candidat parce que je pense que la France a besoin de la droite. Et il faut que la droite soit vraiment de droite !" Proche de Nicolas Sarkozy, l'ancien ministre, 42 ans, part en pole position de la course, le corps électoral (environ 250.000 personnes) ayant été constitué sous la présidence Sarkozy du parti.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
148 commentaires - Présidence des Républicains : Laurent Wauquiez a trouvé son slogan de campagne
  • avatar
    nipatrienipatron  (privé) -

    La droite, le retour, le retour de la cata, quoi!!!

  • Oh vous les intelligents! Entendez Wauquier, qui va agir comme la vraie droite , en la relançant, de façon à rameuter ceux qui n'adhéraient plus à la droite qui ne faisait plus des projets de droite !
    Bon si avec ça vous retrouvez du positif c'est que vous êtes des génies ! Quel est le programme ? Sur quels leviers appuierez-vous pour rendre de l'emploi, sans favoriser à nouveau les privilégiés du régime ? Obligerez-vous Bercy a poursuivre tous les fraudeurs ? Et les niches fiscales seront-elles reconduites? Eh Wauquier ! arrêtez les grandes phrases, de grâce, un peu de concret !

    Rassurez - vous le programme arrivera....

  • Cela dit bien ce que cela veut dire pour le temps d'une campagne, mais attention, on dit aussi "un cheval de retour"...

  • les LR ,mettez Wauquiez et vous aurez bientôt Le Pen dans vos rends !!!!! car ce Mr ne dit pas sa politique , mais après vous allez rire !!!!

  • Mais on a déjà un gouvernement qui a un programme de droite, qui ose proposer des réformes certes impopulaires, mais indispensables pour redresser le pays, et que les autres présidents de droite (Chirac, Sarkozy) n'ont pas eu le courage de faire malheureusement, autrement la France ne serait pas dans l'état où elle est, alors ceux qui veulent sauver la France ferait mieux de soutenir le gouvernement en place, car s'il échoue en 2022, on a Mélenchon, et là la France est foutue.

    Désolé, mais avec la crise des subprimes en 2008 et la crise des dettes souveraines en 2011 (Grèce), Sarkozy avait d'autres chats à fouetter. Ou bien, vous vous faîtes l'imbécile, ou bien vous avez la mémoire courte.