Poursuivi pour violences et injures, Jean-Vincent Placé dit vouloir soigner son «alcoolisme»

Poursuivi pour violences et injures, Jean-Vincent Placé dit vouloir soigner son «alcoolisme»

Jean-Vincent Placé le 18 février 2016. Photo Kenzo Tribouillard. AFP

A lire aussi

Libération, publié le mercredi 11 avril 2018 à 12h20

L'ex-secrétaire d'Etat Jean-Vincent Placé, récemment renvoyé devant la justice pour violences, injures et outrage après une soirée très alcoolisée à Paris, s'excuse dans Paris Match et dit vouloir soigner son «alcoolisme». «Je mesure bien la honte et l'indignité d'avoir été en état d'ébriété, d'avoir eu un comportement déplacé et inconvenant. J'en paierai les conséquences. Je le dois à ma famille auprès de laquelle je m'excuse aussi», a-t-il dit à l'hebdomadaire, qui précise qu'il a également écrit une lettre d'excuses au préfet de police.

«Des excès»

«Les trente-sept heures de garde à vue ont eu un mérite : j'ai enfin pris le temps de réfléchir. J'ai réalisé que, dans les derniers mois, j'avais bu excessivement en diverses circonstances. Il y a eu des…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.