Pour Lagarde, 10% de sièges à la proportionnelle serait "se foutre du monde"

Pour Lagarde, 10% de sièges à la proportionnelle serait "se foutre du monde"

Jean-Christophe Lagarde au Sénat le 24 septembre 2017

AFP, publié le jeudi 15 mars 2018 à 18h01

Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a averti jeudi qu'il ne voterait pas l'instauration d'une dose de proportionnelle limitée à 10% des députés, ce qui reviendrait selon lui à "se foutre du monde".

Edouard Philippe, qui a clos mercredi ses consultations sur la révision constitutionnelle souhaitée par Emmanuel Macron, a évoqué une fourchette de 10 à 25% de députés élus à la proportionnelle, niveau encore à "arbitrer".

"Si c'est 10%, je ne voterai pas ça, parce que c'est se foutre du monde et que ce n'est pas une proportionnelle", a déclaré M. Lagarde sur Public Sénat.

"Il y aura 400 députés. 10%, ça veut dire 40 (députés). Ca veut dire que si vous faites 10% des voix, vous avez 4 députés: 10% des voix, 1% de l'Assemblée", a argumenté le président de l'UDI.

Pour M. Lagarde, "le bon équilibre, c'est d'abord de réduire le nombre de parlementaires non pas d'un tiers mais d'un quart", "ça nous amène autour de 440 à l'Assemblée". "La deuxième chose, c'est 20% de proportionnelle au minimum. Entre 20 et 25. A ce moment là vous avez à la fois la possibilité de dégager une majorité qui peut gouverner, et en même temps de représenter les opinions de façon correcte", a prôné M. Lagarde.

Le MoDem de François Bayrou, allié du parti majoritaire, prône également "un niveau minimal" de 25% de proportionnelle au Palais-Bourbon.

Par ailleurs, M. Lagarde a trouvé "stupide au fond" la volonté d'instaurer le non-cumul dans le temps (trois mandats maximum) pour les parlementaires. Mais "c'était dans le programme du président de la République, les Français l'ont choisi, pourquoi pas, ce n'est pas un tabou".

Mais "sur les maires je ne suis pas d'accord. Quand vous avez un bon maire, pourquoi on vous oblige à le changer ?".

"Comme on se rend compte qu'il n'y a plus assez de maires, on dit: en-dessous de 3.500 (habitants) ils vont pouvoir faire six, dix mandats et au dessus de 3.500, ils ne peuvent plus. Laissez les Français choisir !", a-t-il développé.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
14 commentaires - Pour Lagarde, 10% de sièges à la proportionnelle serait "se foutre du monde"
  • Encore un traite qui est prêt à se vendre au plus offrant pour que l'on ne l'oublie pas

  • Ce n'est pas faux, ........ depuis quelques mois on est habitué aux réformes "de parade", mais hélas, ....... somme toute, assez stériles en matière de résultats ........

  • Par rapport à la constitution de 58,un peu de proportionnelle,c'est le retour à la troisième république;Ce sont les petits partis qui commandent.On risque d'aller comme l'Italie à une cascade de gouvernements.En fait c'est le moyen pour le centre ,les écolos et les communistes d'exister.Tout le monde n'est pas Merkel,pour faire des coalitions contre nature.Le "en même temps" a vécu .Le grand écart n'est pas facile.Suivons de près l'Italie et le Reich avant de faire n'importe quoi.Par exemple, quatre députés corses c'est trop.Ils pourraient avec une coalition d'outremer faire voter n'importe quoi et usurper une légitimité.C'est très grave,mais les irresponsables sont capables de tout,"

  • un brin de proportionnelle la ou ils sont sur de gagner , sacré démocrate ce président

  • Que représente lagarde ???...peut-etre 1% , et encore en étant généreux...