Pour Emmanuel Macron, être sélectionneur du XV de France est "pire que président"

Pour Emmanuel Macron, être sélectionneur du XV de France est "pire que président"
Emmanuel Macron sur le perron de l'Élysée, le 15 février 2019

Orange avec AFP-Services, publié le vendredi 22 février 2019 à 09h00

Le chef de l'État, qui recevait une centaine de présidents de départements à l'Élysée, était interrogé sur les mauvais résultats de l'équipe française de rugby, qui a encore subi une lourde défaite face à l'Angleterre (44-8), début février dans le tournoi des Six Nations. 

"Sélectionneur" du XV de France "c'est, je pense, pire que président". Face aux présidents de conseils départementaux, reçus dans le cadre du grand débat national, Emmanuel Macron a joué l'humour pour répondre à l'une des questions qui lui étaient posées, jeudi 21 février. "Que pouvez-vous faire pour le XV de France ?", lui a lancé le président de l'Ariège.

Et le chef de l'État de répondre : "Je vais essayer de minimiser le nombre de mes ennuis et me concentrer sur les responsabilités essentielles, et donc je ne veux pas reprendre le XV de France. Ni l'équipe de France de football. Parce que sélectionneur, c'est, je pense, pire que président".



"66 millions" de sélectionneurs

"Ce sont peut être les deux seules fonctions où on a plus d'ennuis car il y a 66 millions de candidats à votre place, qui se disent, à chaque fois qu'ils ouvrent L'Équipe ou Midi Olympique : 'je ferais beaucoup mieux que celui qui est en place'", a renchéri Emmanuel Macron, déclenchant les rires dans l'assistance. 

"Je suis sûr qu'on peut beaucoup mieux faire et j'ai souffert comme vous face aux Anglais", a conclu Emmanuel Macron, en référence au dernier match du XV de France. Le sélectionneur des Bleus, Jacques Brunel, est critiqué après deux défaites cuisantes contre le pays de Galles (24-19) et l'Angleterre (44-8), en ouverture du tournoi des Six nations. Samedi 23 février, les Bleus seront face à l'Écosse, à Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.