Port du masque en entreprise : "on va augmenter les contrôles de l'inspection du Travail", annonce Elisabeth Borne

Port du masque en entreprise : "on va augmenter les contrôles de l'inspection du Travail", annonce Elisabeth Borne
La ministre du Travail Elisabeth Borne.

publié le vendredi 19 novembre 2021 à 10h25

La ministre du Travail Elisabeth Borne a également confirmé que le recours au télétravail généralisé n'était pas envisagé à ce stade.

Le gouvernement n'envisage pas à ce stade de renforcer les règles en matière de télétravail face à la cinquième vague de l'épidémie de Covid-19. Une décision à contre-courant de nos voisins européens, à l'image de la Belgique et l'Allemagne qui ont recours au télétravail massif pour contre la cinquième vague de Covid-19 qui déferle sur le continent. 




Sur RMC vendredi 19 novembre, Elisabeth Borne justifie la position française : "On a un protocole sanitaire très strict en entreprise qui impose notamment le port du masque quand on est dans des espaces de travail partagés.

C'est vrai qu'il y a eu un certain relâchement donc j'appelle tout le monde à se remobiliser, à bien porter le masque en entreprise. Et on va augmenter les contrôles de l'inspection du Travail", prévient la ministre du Travail.

Le télétravail est-il toutefois une possibilité contre la flambée épidémique ? "Alors ça n'est pas envisagé aujourd'hui parce que la situation n'est pas la même que ce qu'on avait, par exemple, il y a un an. Vous savez qu'aujourd'hui, 90 % des adultes sont vaccinés. On a aujourd'hui d'autres armes. La vaccination et les Français ont répondu présents. Il faudra le moment venu qu'il fasse leur troisième dose", prévient toutefois la ministre.

Le télétravail décidé par les employeurs

Depuis septembre, le protocole pour assurer la santé et la sécurité des salariés et la poursuite de l'activité économique face au Covid-19 ne prévoit plus de jour minimal de télétravail. Il prévoit que "les employeurs fixent, dans le cadre du dialogue social de proximité, les modalités de recours" au télétravail. Aménagé à plusieurs reprises, le protocole avait notamment imposé pendant plusieurs mois le télétravail comme une règle à compter d'octobre 2020 précisant qu'il devait être "porté à 100% pour les salariés qui peuvent effectuer l'ensemble de leurs tâches à distance".

Selon les dernières données de la Dares, 21 % des salariés ont été au moins un jour en télétravail au cours du mois de septembre. Les salariés concernés par le télétravail ne sont plus que 8% à avoir télétravaillé tous les jours de la semaine (soit 2 % de l'ensemble des salariés). Les entreprises qui imposent au moins un jour de télétravail par semaine ne représentent plus que 10 % de salariés (après 19 % fin août).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.