Port d'un maillot de foot: la sanction de Ruffin (LFI) confirmée à l'Assemblée

Port d'un maillot de foot: la sanction de Ruffin (LFI) confirmée à l'Assemblée

Le député de La France insoumise François Ruffin, le 27 juin 2017 à l'Assemblée nationale à Paris

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 18h01

La sanction du député Insoumis François Ruffin pour avoir porté un maillot de foot dans l'hémicycle a été confirmée mercredi, LFI dénonçant "une volonté de museler l'opposition", tandis que pour François de Rugy l'Assemblée ne doit pas être "un théâtre".

Le bureau de l'Assemblée, sa plus haute instance collégiale, devait se prononcer sur "un rappel à l'ordre avec inscription au procès verbal", qui doit valoir au député de la Somme d'être privé, pendant un mois, de 1.378 euros, soit le quart de l'indemnité parlementaire. LFI avait déposé un recours contre cette sanction.

Selon un participant, à l'exception de la députée LFI Clémentine Autain, la décision a été "unanime" pour le maintien de la sanction.

François Ruffin, venu lui-même se défendre devant le bureau, a aussitôt dénoncé sur Twitter une décision "pas juste" notamment à l'égard des bénévoles qu'il entendait représenter.

Les députés de son groupe ont dénoncé une sanction "illégitime", Clémentine Autain la jugeant notamment "mal ficelée, incompréhensible du point de vue de la réglementation". 

"Il était facile (lors de la réunion du bureau) de déceler une volonté tout simplement de museler l'opposition que nous formons", a affirmé l'Insoumise. Elle a annoncé, en signe de "très grande mauvaise humeur", un boycott du traditionnel pot de fin d'année organisé mercredi soir par le président de l'Assemblée, que Jean-Luc Mélenchon a accusé d'être "en plein dérapage dans l'autoritarisme".

François de Rugy (LREM) a, lui, déclaré plus tard devant la presse que l'Assemblée n'était "pas un théâtre où l'on vient avec des costumes, des déguisements", plaidant pour "une bonne tenue des débats".

Evoquant des "coups d'éclats médiatiques", le président de l'Assemblée a indiqué qu'"à partir du moment où l'autorégulation ne suffit pas, le bureau (...) rappellera(it) des règles", des propositions devant être soumises à la prochaine réunion en janvier.

La questeure Lauriane Rossi (LREM) s'est aussi "félicitée" sur LCP de cette sanction, estimant que "le débat passe par l'oralité et la parole, et non pas par des logos ou des insignes religieux, commerciaux ou politiques".

François Ruffin avait arboré le 7 décembre dans l'hémicycle le maillot vert de l'Olympique Eaucourt, petit club amateur d'Eaucourt-sur-Somme, en soutien à un texte UDI-Agir-indépendants visant à taxer les gros transferts sportifs. 

Après avoir été rappelé au "respect" par le président de séance Hugues Renson (LREM), le député était revenu à la reprise des débats avec son maillot. Plus tard, François de Rugy était intervenu pour sanctionner son comportement relevant à ses yeux d'"une provocation".

Dans une tribune mardi, M. Ruffin a estimé que cette sanction cachait la réalité d'une Assemblée qui "ne fait pas la loi" et cherche à "sauver les apparences".

"Quand on n'a plus de crise parlementaire, il nous reste des crises vestimentaires", a-t-il ajouté mercredi dans un Facebook live en amont de son audition par le bureau, soulignant ne pas attaquer la chambre basse mais "la Ve République".

Le député a ajouté qu'une collecte organisée par des sympathisants pour sa sanction avait recueilli 4.725 euros, plaidant pour que ces dons aillent par exemple à l'équipe de foot du Secours populaire. Il a aussi rapporté avoir reçu de nombreux messages de soutien, dont celui du footballeur Vikash Dhorasoo ou du champion d'athlétisme Yohann Diniz, après la vidéo de son intervention qui a totalisé 5,7 millions de vues.

 
121 commentaires - Port d'un maillot de foot: la sanction de Ruffin (LFI) confirmée à l'Assemblée
  • toute cette histoire et ses suites frise le ridicule absolue !!!

  • Ils n'ont qu'à siéger aussi (les gens de la FI) a l'Assemblée nationale bastion de notre république, en short et tongs ; lunette de soleil et crème solaire, comme ça ils rejoindront les Clowns de Camping paradis.
    Mais pas a l'AN... Ce sont des élus, si il ne sont pas satisfaits qu'ils manifestent place de la république (Mélenchon aime bien être la bas).

  • J'attends avec impatience les sanctions contre:
    > le premier ministre qui a dépensé 350 000€ pour un avion de luxe, plus 130 000€ pour ramener l'avion vide pas assez chic (?) Les 2 heures gagnées les plus coûteuses!
    > la ministre du travail, pour être concernée par 671 fraudes au code du travail dans son ancienne boîte, Business France,
    > la même et son donneur d'ordre qui a, sans appel d'offre, organisé le voyage de M Macron, en janvier 2016,
    pour la modique somme de 379 000 € pour un show à Las Végas!
    > contre M Urvoas, ex ministre de la Justice, soupçonné d'avoir laissé fuiter des information sur une enquête en cours,
    > contre M Solere, destinataire des informations de M Urvos.
    > contre M Valls, pour avoir tenu des propos racistes dans sa bonne ville d'Evry
    > contre M Ferrand, toujours poursuivi par une plainte dans ses affaires de locaux
    On peut continuer la liste...
    Et ces quelques exemples sont largement plus graves que d'avoir fait la promotion d'un club de sport local, dans un univers de sport spectacle, de sport business, toutes choses très éloignées du sport pour tous, si cher à Léo Lagrange, dont tant de gens se réclament, mais en oublient le fondement et la finalité, pour préférer des sportifs de gradins et de canapés, les virtuels et les par procuration. Le tiroir caisse est content!

    Bravo, ajlbn! Pas mieux!

    C'est une bonne idée de donner son avis sur son propre commentaire! Il fallait lancer la mode! C'est fait!

    MDR ajlbn qui se félicite de son com .. Bonne fêtes

    Le tiroir caisse des clubs sont vides hélas... Les comparaisons ne peuvent hélas être comparées (du moins celles que vous citez).

  • Son chef de file M.Mélanchon qui se dit Républicain aurait du le sanctionner lui même puisque l assemblée nationale est le centre du fonctionnement de la République.

  • C'est une engeance qui n'a pas fini de cuire, il leur manque l'encéphale.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]