Polémique sur les pesticides : Pour Castaner, Hulot a "peut-être" réagi "trop vite"

Polémique sur les pesticides : Pour Castaner, Hulot a "peut-être" réagi "trop vite"

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, le 14 juin 2017 à Carpentras.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 26 juin 2017 à 21h05

Après la polémique sur les pesticides néonicotinoïdes, le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a réagi, estimant que Nicolas Hulot avait "réagi très vite, peut-être trop".

► Passe d'armes entre les deux ministres

Au sein du gouvernement d'Edouard Philippe, les tensions s'amplifient.

Plus tôt dans la journée, le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert et le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot s'étaient opposés au sujet des néonicotinoïdes. Sur BFM TV, le ministre de l'agriculture avait sous-entendu qu'il faudrait revenir sur l'interdiction de ce produit, qualifié de "tueurs d'abeilles". Nicolas Hulot, lui, a affirmé qu'il ne ferait "aucune concession", ajoutant qu'il ne "reviendra pas sur des acquis".

► La polémique n'est "pas un couac"

Christophe Castaner, le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, s'est également exprimé au micro de BFM TV : "Nicolas Hulot a réagi très vite, peut-être trop". Pour le porte-parole du gouvernement, cette polémique n'est "pas un couac". Ce dernier a ajouté : "Nous défendrons notre position face à la commission européenne. (...) Les néonicotinoïdes, il faut s'en débarrasser."

 
67 commentaires - Polémique sur les pesticides : Pour Castaner, Hulot a "peut-être" réagi "trop vite"
  • M.Castaner joue la Pythie ... Pitié !

  • Le Ministre de l'Agriculture montre par ses propos qu'il est un des derniers Dinosaures productivistes prônant l'agriculture intensive responsable de la ruine des agriculteurs ( sauf des céréaliers ) de leur empoisonnement responsable aussi de la malbouffe de tout ce que rejette une grande partie ( la majorité) des Français
    En tous cas voilà un bel exemple de cette politique " et en même temps " ....bonjour les dégâts

  • en france ont veux plus de chomeurs avec les ecolos

  • il faut fermer les usines en france qui produise ses produits

  • si ce monsieur etait un tant soit peu intelligent ilpourrait proposer l interdictio des neonicotinoides en france mais aussi en europe et surtout il intredirais l importation d aliments ayant ete traite par ces produits.je suppose qu on ne l a pas payer pour cela. lobbyes quand tu nous tiens............

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]