Poitiers : la maire écologiste baisse ses indemnités

Poitiers : la maire écologiste baisse ses indemnités
La maire écologiste de Poitiers Léonore Moncond'huy, le 3 juillet 2020.

, publié le mardi 21 juillet 2020 à 08h55

Pour la nouvelle maire, il s'agit "d'être en phase avec ce qui constitue le salaire de la majorité des Français". 

Première mesure forte pour la nouvelle équipe municipale élue à Poitiers. Pour leur premier conseil municipal, consacré aux orientations budgétaires, les élus écologistes ont voté la baisse des indemnités de certains élus, à commencer par celles de la nouvelle maire, Léonore Moncond'huy. L'élue a ainsi accepté de baisser ses revenus d'un tiers, soit près de 1.500 euros, rapporte France Bleu Poitou.

Les indemnités pour un maire d'une ville de la taille de Poitiers sont légalement plafonnées à 4.278 euros par mois.



"On fait le choix de réduire l'écart entre les différents élus. Le ratio entre l'indemnité la plus basse et celle la plus haute est donc à cinq, entre un élu conseiller municipal délégué et la maire. Il faut être conscient que l'on est dans une période de crise, le salaire médian en France est autour de 1.500 euros, et c'est tout à fait normal d'être en phase avec ce qui constitue le salaire de la majorité des Français", a expliqué Léonore Moncond'huy à la radio.

Pour leurs premières mesures, les élus écologistes vont en outre pouvoir compter sur un "trésor de guerre" de dix-sept millions d'euros, qui correspond à ce n'a pas été dépensé par la précédente équipe municipale sur le budget 2019. "Sur cette somme, cinq millions vont être affectés pour payer l'ensemble des dépenses liées à la crise du Covid-19 ou au manque de recettes et douze millions serviront à l'investissement", a détaillé à France Bleu Robert Rochaud, 4e adjoint au Budget et aux Finances de la ville. 

La victoire des écologistes à Poitiers, le 28 juin dernier, a empêché le socialiste Alain Claeys de réaliser un troisième mandat et a mis un terme à 43 ans de gestion des socialistes, associés aux communistes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.