Philippot : le FN est "un adversaire politique comme les autres"

Philippot : le FN est "un adversaire politique comme les autres"
Florian Philippot à l'inauguration du QG de son mouvement Les Patriotes à Saint-Ouen le 18 décembre 2017.

Orange avec AFP, publié le mercredi 27 décembre 2017 à 13h45

POLITIQUE - Le fondateur du mouvement Les Patriotes a assuré également ressentir du "soulagement" d'avoir quitté le Front national.

Parti du FN il y a quelques mois, le fondateur du mouvement Les Patriotes Florian Philippot a estimé ce mercredi 27 décembre sur France info que son ancien parti est "un adversaire politique, comme les autres partis politiques".



"Pour moi, c'est un parti politique comme Les Républicains, le Parti socialiste, En Marche, La France insoumise ou d'autres. C'est un adversaire politique", a assuré Florian Philippot.

"Quand on est un mouvement politique, on se présente aux élections et il y a des adversaires", a-t-il poursuivi, en annonçant que son mouvement allait se présenter aux deux législatives partielles du 28 janvier dans le Val d'Oise et le Territoire de Belfort.

UN "SOULAGEMENT" D'AVOIR QUITTÉ LE FN

Ensuite, Floriant Philippot distingue "adversaires" et "ennemis", estimant que ses ennemis sont "ceux qui tuent des Français, les djihadistes qui ont massacré des Français".

Quoi qu'il en soit l'ex numéro 2 du FN ne regrette pas son départ, disant même ressentir un "soulagement', "vu l'évolution avant que je ne parte et vu l'évolution depuis" :

"Ils ne savent plus où ils habitent. J'ai senti cela très vite. Ils ne savent plus ce qu'ils pensent sur beaucoup de sujets, ou bien ils ne s'expriment plus sur beaucoup de sujets de peur de devoir trancher des opinions qui ne sont pas fixées, parce qu'il n'y a plus de colonne vertébrale".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU