Philippot confie avoir pleuré après le Brexit

Philippot confie avoir pleuré après le Brexit
François Philippot le 25 juin 2016.

Orange avec AFP, publié le dimanche 24 juillet 2016 à 19h44

- La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne donne plus que jamais des idées au Front national, qui plaide sérieusement pour un "Frexit". -

Le Brexit est loin d'être une mauvaise nouvelle pour tout le monde.

"Victoire de la liberté" jubilait Marine Le Pen sur Twitter le 24 juin dernier alors que les résultats définitifs du référendum britannique sur une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne actaient une victoire du "leave". La présidente du Front national réclamait par la même occasion un référendum du même type en France.

"La liberté des peuples finit toujours par gagner ! Bravo le Royaume-Uni. À nous maintenant" tweetait également son second Florian Philippot. "Tout ce que je souhaite maintenant pour mon pays c'est que nous ayons le même référendum le plus vite possible" demandait-t-il par la suite sur i-TÉLÉ, assurant : "l'Union européenne est désavouée". Ce constat a provoqué chez le numéro 2 du FN une joie bien plus grande que ce que l'on pouvait imaginer.



Invité de RTL, Florian Philippot s'est prêté au jeu de l'émission "Questions de confiance", piochant au hasard quelques questions plus ou moins personnelles parmi une cinquantaine disposées devant lui. À la première question "quand avez-vous pleuré pour la dernière fois", le député européen a confié avoir "pleuré de joie, vraiment, lors du Brexit. J'étais vraiment très heureux".



L'UE est régulièrement la cible du FN, qui en fait la clé de voûte des maux qui accablent la France. Après le Brexit, Marine Le Pen, selon qui "l'Europe sera au cœur de la prochaine présidentielle", "oui, il est possible de sortir de l'UE" pour la France, via un référendum qu'elle souhaite ardemment.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU