"Petite saloperie" : Juppé se lâche en conseil municipal

"Petite saloperie" : Juppé se lâche en conseil municipal
Alain Juppé lors d'une conférence de presse à Bordeaux, le 2 décembre 2016

, publié le mercredi 14 décembre 2016 à 10h45

De retour sur ses terres bordelaises après une cuisante défaite à la primaire de droite, Alain Juppé a peu apprécié la pique qu'il a reçue en début de conseil municipal, lundi 12 décembre. "On est dans la petite méchanceté, dans la petite saloperie", a rétorqué sèchement l'édile.



La séance a débuté par un échange cinglant. Le socialiste Matthieu Rouveyre, conseiller municipal d'opposition, a eu des mots empreints d'ironie envers Alain Juppé, qui participait à son premier conseil depuis les résultats de la primaire. "Bienvenue parmi nous! Si l'accueil a été si chaleureux pour célébrer votre retour, c'est donc bien que vous étiez parti, et parti depuis un moment", a lancé le conseiller, selon les propos rapportés par Sud Ouest.

- "GRANDE CLASSE", IRONISE JUPPÉ -

La réponse d'Alain Juppé ne s'est pas fait attendre : "Ça y est, on est dans la petite méchanceté, dans la petite saloperie. On peut applaudir monsieur Rouveyre de sa classe!", a-t-il poursuivi. "C'est vraiment un élu de grande classe!"



- SÉANCE INTERROMPUE -

Une passe d'armes a suivi, avec des critiques de la part de l'opposition socialiste contre le "tour de passe-passe pour masquer le déficit" de la ville. Les socialistes ont ainsi dénoncé le montant des taxes payées par les Bordelais.

Excédé, le maire a interrompu la séance, concluant par ces mots : "Vous aviez décidé de ronger cet os. Eh bien, vous l'avez maintenant dans l'os, vous vous êtes planté l'os dans la chair". Quand la séance a repris, Alain Juppé a tenté d'apaiser le débat en expliquant les choix de sa majorité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.