Perquisition au bureau d'Alexandre Benalla à l'Elysée

Perquisition au bureau d'Alexandre Benalla à l'Elysée
Emmanuel Macron et Alexandre Benalla, le 20 juin 2017, à Paris

, publié le mercredi 25 juillet 2018 à 18h40

Une perquisition a été effectuée mercredi 25 juillet en fin d'après-midi dans le bureau d'Alexandre Benalla au Palais de l'Elysée, en présence du collaborateur d'Emmanuel Macron. Le cabinet du chef de l'Etat a confirmé l'information, révélée par plusieurs médias.

Débutée en milieu d'après-midi, cette perquisition a pris fin vers 20h.

Collaborateur d'Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, de même qu'un employé de La République en marche (LREM), Vincent Crase, ont été mis en examen dimanche 22 juillet, notamment pour "violences en réunion", après avoir été filmés en train de frapper des manifestants le 1er mai à Paris.

Avant cette procédure judiciaire, Alexandre Benalla avait été sanctionné de 15 jours de mise à pied avec retenue de salaire, avait dans un premier temps assuré l'Elysée. Il a néanmoins touché son salaire intégral au mois de mai, a annoncé mercredi le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, en précisant qu'il ferait l'objet d'une retenue sur congés. "M. Benalla a touché pour le mois de mai son salaire intégral", a indiqué Patrick Strzoda lors de son audition par la commission des Lois du Sénat.



"En revanche, ses 15 jours de suspension feront l'objet d'une retenue sur les droits à congés qu'il avait en reliquat au titre de l'année 2017", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.