Péchenard contre la rétention administrative des fichés S

Péchenard contre la rétention administrative des fichés S
Frédéric Péchenard, vice-président LR de la région Île-de-France, le 20 janvier 2016 à Paris

AFP, publié le lundi 26 mars 2018 à 14h39

Frédéric Péchenard, vice-président LR de la région Ile-de-France chargé de la sécurité et ex-directeur général de la police nationale, s'est opposé lundi à la rétention administrative des fichés S et au rétablissement de l'état d'urgence, défendues par le président de LR après les attaques jihadistes dans l'Aude.

"Je ne pense pas que ça ait beaucoup de sens dans la mesure où, c'est l'ancien policier qui parle, c'est très difficile à mettre en œuvre. C'est très difficile techniquement (et) très difficile juridiquement", a-t-il déclaré, interrogé par Europe 1 sur la possibilité de retenir administrativement les fichés S.

"M. Valls, qui l'a proposé, a été Premier ministre, a été ministre de l'Intérieur et cette mesure n'a pas été prise", a-t-il rappelé.

M. Péchenard a ensuite mis en avant l'"atout fort" du renseignement français selon lui: "Les signaux faibles sont parfaitement décelés, c'est-à-dire qu'on a identifié en France les 20.000 personnes qui vont passer à l'acte", a-t-il estimé.

M. Péchenard a dit préférer "d'autres mesures peut-être moins spectaculaires mais plus efficaces" telles que le rétablissement des perquisitions administratives et le renforcement du renseignement pénitentiaire, afin d'"affiner pour savoir qui va passer à l'acte" parmi ces personnes.

L'ancien directeur général de la police nationale s'est dit en outre "favorable" à la fin de l'état d'urgence, une mesure qui doit être appliquée "dans une démocratie comme la France (...) dans un temps très court".

Le président de LR Laurent Wauquiez a dénoncé lundi la "coupable naïveté" d'Emmanuel Macron et réclamé, après les attaques jihadistes dans l'Aude, le rétablissement de l'état d'urgence. Il a aussi réitéré sa demande de rétention administrative des fichés S les plus dangereux et l'expulsion des étrangers qui seraient dans ce cas.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
85 commentaires - Péchenard contre la rétention administrative des fichés S
  • Monsieur Valls est un politicien aux abois. Il n'a jamais vraiment brillé par la pertinence de ses analyses et de ses propositions. Il fut un premier ministre de circonstances que l'histoire oubliera très vite.

  • Il est possible de se protéger des déséquilibrés mentaux en les hospitalisant. Pourquoi ne pas hospitaliser les salafistes qui sont de toutes évidences des personnes déséquilibrées. Pas besoin de rétentions administrative pour nous protéger des fous.

  • Péchenard : Vice Président LR d' Ile de France ?
    Avec celui là nous sommes en sécurité en France , soyez en certain !
    Et Wauquiez parle de la naïveté de Macron ?
    Que Wauquiez commence par virer tout de suite ce Péchenard , même Méchanlon n'est pas pire !

  • il faut faire évoluer les textes si nécessaire et les appliquer !!!!!!!!

  • Et voila! Comme je l'avais prévue, on ne va strictement rien faire comme d'habitude! Devrons nous subir cela encore longtemps ?