Patrick Balkany publie une étrange photo de la police municipale de Levallois

Patrick Balkany publie une étrange photo de la police municipale de Levallois
Le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Patrick Balkany, le 10 avril 2013.

Orange avec AFP, publié le dimanche 04 février 2018 à 20h50

Le maire Les Républicains (LR) de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a publié samedi une étonnante photo de policiers municipaux sur son compte Instagram. Il a fini par reconnaître "une erreur de manipulation".

"La police municipale de Levallois vous souhaite un bon week-end".C'est ainsi qu'était légendée la photo publiée sur le compte Instagram personnel de l'élu, "patbalka".

On y voit neuf policiers municipaux poser fièrement en tenue, armes et bombes lacrymogènes à la main.



L'image a été largement commentée sur les réseaux sociaux, obligeant l'ancien député à réagir : "C'est une vieille photo clin d'œil de la police municipale pour présenter ses vœux personnels au maire, diffusée par erreur de manipulation sur Instagram et retirée", s'est-il d'abord justifié auprès du quotidien 20 Minutes. "C'était une photo tout à fait privée d'une brigade pour me fêter une bonne année. Elle est passée par erreur", a-t-il ensuite confirmé sur franceinfo.

"La sûreté vue par Patrick Balkany ! Message irresponsable d'un dépositaire de l'autorité publique", a dénoncé sur Twitter Sébastien Blanc, secrétaire général de lAssociation des contribuables de Levallois-Perret (ACLP), opposant au maire. Louis Sarkozy, le fils de l'ancien président Nicolas Sarkozy, lui a au contraire apporté son soutien : "Nos héros policiers requièrent plus de reconnaissance, nous leurs souhaitons à notre tour un bon week-end !"

Ces derniers mois, l'étau judiciaire s'est resserré sur le couple Balkany : le parquet national financier a demandé en juillet leur renvoi devant le tribunal correctionnel dans la vaste enquête sur le patrimoine du maire de Levallois-Perret et de sa femme, accusés d'avoir dissimulé plusieurs millions d'euros au fisc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.