Pass sanitaire : "Sans lui on serait obligé de fermer", assure Emmanuel Macron

Pass sanitaire : "Sans lui on serait obligé de fermer", assure Emmanuel Macron
Emmanuel Macron, le 24 juillet 2021, à Tokyo.

publié le mercredi 04 août 2021 à 08h05

Dans une nouvelle vidéo publiée mardi soir sur les réseaux sociaux, le chef de l'Etat défend l'usage du pass sanitaire, qui fait de la France un "pays liberticide", selon certains.

"Posez-moi vos questions et j'essaierai d'être le plus clair et le plus direct possible". Alors que les manifestations contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire des soignants s'intensifient, Emmanuel Macron est passé cette semaine à l'offensive en proposant aux Français sur Instagram et Tik Tok de répondre directement à toutes leurs questions sur la vaccination, pour contrer de "fausses informations".

Dans une cinquième vidéo publié mardi soir, le chef de l'Etat s'est attelé à défendre l'usage du controversé pass sanitaire. 



"Je serais le premier à être heureux qu'on abandonne le pass sanitaire, le masque, les gestes barrières contre le virus. Ca voudrait dire une chose très simple : que la bataille serait gagnée. Mais ça n'est malheureusement pas le cas, nous affrontons la quatrième vague, et nous devons prendre des mesures pour sauver des vies", a répondu le président de la République à ceux qui estiment que ce dispositif fait de la France un "pays liberticide". 

"Si nous n'avions pas le pass sanitaire aujourd'hui, on serait obligé de refermer, c'est-à-dire de faire porter la contrainte sur tout le monde", a assuré Emmanuel Macron. "Avec le pass sanitaire, on la fait porter uniquement sur celles et ceux qui ne se sont pas encore fait vacciner", a-t-il ajouté. 

Le chef de l'Etat a par ailleurs démenti l'affirmation de l'internaute à l'origine de la question, qui assurait que la France était le seul pays à avoir recours au pass sanitaire. "C'est faux de dire que la France est le seul pays, le Danemark, l'Italie, l'Allemagne, les Etats-Unis... Beaucoup d'autres utilisent des formes d'organisation comparables au pass sanitaire. Nous sommes tous en train de nous battre contre ce fameux variant Delta qui va plus vite", a justifié le président.

Dans une précédente vidéo postée quelques heures plus tôt, Emmanuel Macron vantait les origines françaises de la vaccination. La vaccination, "c'est français, c'est Louis Pasteur", et l'ARN messager, technologie utilisée par plusieurs vaccins anti-Covid, c'est "à nouveau une découverte française", assurait-il pour rassurer. 

La veille, il répondait à "un jeune homme en bonne santé qui se demandait pourquoi se faire vacciner, assurant qu'il le fallait le "faire pour ses proches" pour réduire "le risque d'en contaminer d'autres".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.