Parlement européen : le document qui accable Marine Le Pen

Parlement européen : le document qui accable Marine Le Pen©Wochit

6Medias, publié le jeudi 16 février 2017 à 17h00

Marine le Pen aurait bien besoin des conseils de François Fillon....Car la présidente du Front national fait elle aussi l'objet de soupçons d'emplois fictifs. L'office européen de lutte anti-fraude a transmis en juillet dernier un rapport à la justice française qui enquête sur l'activité de plusieurs assistants parlementaires d'eurodéputés frontistes.

Et le document que s'est procuré Mediapart pointe notamment le contrat et le bulletin de travail "apparemment faux" qu'aurait produit Marine le Pen sur la période 2010-2014. Le Parlement européen soupçonne en effet le Front national d'avoir employé plusieurs assistants parlementaires qui travaillent en réalité pour le parti et non dans le cadre des mandats européen de leurs députés. Marine le Pen est en particulier visée pour avoir employé Thierry Légier qui était en parallèle son garde du corps.



L'Office européen estime que la présidente du Front national a produit un bulletin de salaire et un contrat de travail visiblement faux et utilisé les bulletins non pas pour rémunérer son assistant mais pour obtenir des remboursements de frais. Mediapart a affirmé que "les enquêteurs doivent établir les faits qui sont susceptibles d'être poursuivis, ceux qui ne le sont pas, et ceux qui sont prescris". Dans cette même affaire, Marine Le Pen avait refusé de rembourser les 340.000 euros de salaires versés à ces deux assistants dont Thierry Légier.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU