Paris : Valérie Pécresse à la gare Saint-Lazare pour distribuer des masques

Paris : Valérie Pécresse à la gare Saint-Lazare pour distribuer des masques
Valérie Pécresse, le 13 juin 2019 à Lieusaint, en région parisienne.

, publié le mercredi 29 avril 2020 à 11h57

Pour ralentir encore plus la propagation du coronavirus et ainsi éviter le risque de voir prolonger le confinement, la présidente de la région Île-de-France a décidé d'équiper les usagers des transports en commun franciliens avant que le port du masque ne deviennent obligatoire.

En tant que présidente de la région Île-de-France et d'Île-de-France Mobilités, qui gère les transports en commun dans la région, Valérie Pécresse "est en première ligne dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus", soulignait le week-end dernier Le Parisien. En vue du déconfinement, l'ancienne élue Les Républicains, expliquait dans les colonnes du quotidien que la région allait distribuer des masques aux usagers des transports franciliens.

"Comme l'Etat ne semble pas prêt à distribuer des masques, la région le fera", assurait-elle. 




Au lendemain de l'annonce pas Edouard Philippe du plan de déconfinement à partir du 11 mai, et notamment le port du masque obligatoire dans les transports, Valérie Pécresse s'est rendue mercredi matin très tôt gare Saint-Lazare pour distribuer des masques, rapporte Le Parisien. "L'Etat nous dit que le virus circule encore trop et qu'il y a un risque de ne pas déconfiner. Il nous dit aussi qu'il faut des masques obligatoires dans les transports et il ne les distribue pas. Alors la Région avec l'appui de 130 maires amorce, en quelque sorte, la pompe pour que les personnes qui exercent des fonctions essentielles dans ce pays soient équipées !", a-t-elle expliqué.



Dans 130 gares d'Île-de-France, chaque voyageur présent à l'heure de pointe a reçu une pochette contenant 10 masques chirurgicaux, soit l'équivalent d'une semaine d'allers-retours entre son domicile et son lieu de travail, accompagné d'un mode d'emploi pour son utilisation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.