Paris : les transports en commun gratuits pour tous "dans 5 à 10 ans", prédit Anne Hidalgo

Paris : les transports en commun gratuits pour tous "dans 5 à 10 ans", prédit Anne Hidalgo
Anne Hidalgo, le 29 novembre 2018, à Paris

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 13 mars 2019 à 11h50

Dans un entretien accordé au Parisien, la maire de Paris martèle son objectif de gratuité des transports, déjà appliqué dans d'autres métropoles, qu'elle souhaite effectif pour tous d'ici une décennie.

Alors que l'ONU a publié un nouveau rapport alarmant au sujet de l'impact de la pollution de l'air sur la santé, Anne Hidalgo a livré sa "conviction" quant à l'objectif de transports en commun gratuits pour tous, qu'elle soutient depuis son accession à la mairie de Paris.  Pour l'édile de la capitale, la mesure peut être atteinte "dans 5 à 10 ans". "Ce sont des discussions qui ne sont pas simples", concède t-elle, au sujet des discordes persistantes avec le Conseil régional d'Île-de-France, tenu par Valérie Pécresse.



La maire socialiste avait déjà fait voter en mars 2018 la gratuité (applicable depuis le mois de juin) pour les Parisiens de plus de 65 ans et les adultes handicapés, sous conditions de ressources. Elle avait estimé le coût de cette mesure à 12 millions d'euros par an, que la ville de Paris verse à l'autorité régionale des transports francilienne.


En France, une trentaine de villes sont déjà passées au tout-gratuit


"Ma conviction, c'est qu'on viendra sans doute dans cinq à dix ans à la gratuité totale pour tout le monde, comme ça se fait dans certaines villes", prédit Anne Hidalgo, ajoutant qu'elle fallait également "veiller à ne pas sursaturer le réseau de métro" de la capitale. A l'heure actuelle, une trentaine de communes françaises ont passé le cap du "tout-gratuit" pour leurs transports en commun, comme Niort ou encore Dunkerque.

À l'échelle européenne , une seule capitale a pour le moment opté pour ce modèle : Tallinn, en Estonie. Le Luxembourg va quand à lui introduire la gratuité des transports en commun nationaux à partir du 1er mars 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.