Paris : Gaspard Gantzer lance son mouvement "Parisiennes, Parisiens" avec la mairie en objectif

Paris : Gaspard Gantzer lance son mouvement "Parisiennes, Parisiens" avec la mairie en objectif
Gaspard Gantzer, le 25 avril 2017 à Paris.

Orange avec AFP, publié le samedi 09 juin 2018 à 13h45

L'ancien conseiller en communication de François Hollande va commencer une tournée des arrondissements parisiens dès la semaine prochaine.

"Parisiennes, Parisiens." C'est le nom du mouvement que vient de lancer Gaspard Gantzer, l'ancien conseiller communication de François Hollande. L'objectif ? Une future candidature aux municipales de 2020 à Paris.




Jeudi 7 juin, Gaspard Gantzer a réuni plus de 150 proche pour annoncer la création de son mouvement politique et par la même occasion donner le coup d'envoi de sa candidature à la Mairie de Paris. Un nom symbolique pour l'ancien porte-parole de Bertrand Delanoë : "L'expression 'Parisiennes, Parisiens' était une figure imposée des discours de l'ancien maire de Paris, lorsqu'il s'adressait à ses administrés ou parlait d'eux", rappelle Le Monde.


Dans un manifeste qui va bientôt être publié sur son site internet, l'ancien bras droit de François Hollande y décrit son ambition de marcher dans les traces de son mentor, Bertrand Delanoë : "Trop souvent, nous regardons notre ville et nous nous disons que nous pourrions retrouver une forme d'audace", écrit-il, avant d'ajouter : "Il faut rendre son honneur à Paris, comme l'a fait Bertrand Delanoë en son temps."

"Notre mouvement ne sera une roue de secours ni pour Hidalgo ni pour LRM"
Le "Monsieur com'" de François Hollande, qui a d'ailleurs créé son agence de communication en quittant l'Elysée, ne veut ni être identifié comme un socialiste, ni comme un Marcheur : "Notre mouvement ne sera une roue de secours ni pour Hidalgo ni pour La République en marche", a expliqué un soutien du jeune politique au Monde.

Il n'hésite d'ailleurs pas à critiquer la politique actuelle d'Anne Hidalgo, la maire de Paris : "Les services publics pourraient être mieux organisés, les deniers publics mieux employés (...) les rues plus propres, les trottoirs mieux entretenus. Tout n'a pas été tenté à Paris en matière de logements, de mobilité, de sécurité. (...) La réalité, c'est que des parti pris hâtifs se sont révélés improductifs", peut-on lire dans son manifeste. Gaspard Gantzer entame sa campagne dès la semaine prochaine en organisant, une fois par semaine, une réunion dans les différents arrondissements de Paris.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU