Outre-mer : Girardin pourrait quitter le gouvernement si elle n'était pas entendue

Outre-mer : Girardin pourrait quitter le gouvernement si elle n'était pas entendue
Annick Girardin le 4 octobre 2017 à l'Élysée.

Orange avec AFP, publié le lundi 06 novembre 2017 à 11h57

Emmanuel Macron et Annick Girardin auraient passé un accord. Selon les confidentiels de RTL lundi 6 novembre, la ministre des Outre-mer, seule ministre de François Hollande avec Jean-Yves Le Drian, a prévenu Emmanuel Macron qu'elle ne rempilait pas pour un quinquennat.

"J'ai tout de suite dit que je ne resterais pas cinq ans", a confié la députée de Saint-Pierre-et-Miquelon.



Si la ministre évoque des raisons personnelles, les assises de l'Outre-mer qu'elle a lancées le 4 octobre dernier, poursuit RTL, sont au cœur de ses réflexions. Annick Girardin n'avance aucune date de départ du gouvernement, mais attend "une traduction budgétaire" de ces Assises, d'ici à la fin 2019, affirme RTL. La ministre n'hésiterait pas à partir si elle jugeait trop timide le coup de pouce attendu du gouvernement pour les Outre-mer.

UNE MINISTRE RECADRÉE

Annick Girardin a par ailleurs été recadrée par le ministre de l'Éducation. Alors qu'Édouard Philippe est en visite officielle aux Antilles pour assister à la rentrée scolaire à Saint-Martin, elle a estimé sur RTL vendredi que les professeurs qui n'étaient pas revenus après l' ouragan Irma qui a dévasté Saint-Martin, s'étaient rendus coupables d'"abandon de poste".

"Lundi prochain, 90 % des professeurs seront présents dans les écoles et les établissements scolaires. À ce jour, seules 13 personnes ne se sont pas encore signalées au rectorat de la Guadeloupe", a immédiatement tempéré Jean-Michel Blanquer dans un communiqué publié vendredi 3 novembre, se félicitant "de cette très forte mobilisation de l'État et des collectivités".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.