"On n'en parle pas assez" : Muriel Pénicaud veut saisir les partenaires sociaux sur le harcèlement sexuel dans l'entreprise

"On n'en parle pas assez" : Muriel Pénicaud veut saisir les partenaires sociaux sur le  harcèlement sexuel dans l'entreprise©FRANCE 2
A lire aussi

franceinfo, publié le mercredi 15 novembre 2017 à 09h29

"Je vais saisir les partenaires sociaux, c'est-à-dire les employeurs et les organisations syndicales, pour qu'ils fassent (...) des propositions sur le sujet parce que l'on n'en parle pas assez." Voilà ce qu'a annoncé, mercredi 15 novembre, sur le plateau des "4 Vérités" sur France 2, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, qui était interrogée sur la question du harcèlement sexuel au sein des entreprises. 

"On peut faire de la prévention. Par exemple, il y a beaucoup de discriminations, de harcèlement, qui se font sur un terrain que l'on appelle le sexisme ordinaire, des blagues lourdes puis un peu plus lourdes, a expliqué la ministre. Ca crée tout un climat qui fait qu'un certain nombre de femmes ne se sentent pas à l'aise."

Il y a beaucoup de prévention à faire, il…

Lire la suite sur Franceinfo

 
10 commentaires - "On n'en parle pas assez" : Muriel Pénicaud veut saisir les partenaires sociaux sur le harcèlement sexuel dans l'entreprise
  • On a bien l'impression qu'on allume-beaucoup de "contre-feux", ce qui permet de faire passer .........De moins en moins, on prend des vessies pour des lanternes, ....... on nous en a tant fait .......

  • On en parle pas assez elle ose dire ? ça fait plus d'un mois qu'on est matraqué non stop. ça devient du délire

  • il faudra surtout rappeler aux syndicats patronaux qu'il est interdit aux petits chefs de tout poil de renoncer aux abus sexuels
    y'a du boulot!
    pour les organisations syndicales qui défendent les salariés, ils s'attaqueront aux problèmes quand ils en auront fini avec les petits chefs pervers

  • Réunir les partenaires sociaux ?
    Pourquoi pas à Vegas, je connais un hôtel pas cher à 300 000 € la nuitée.
    Pénicaud sera d’accord 👍, je subodore...

  • Commencez par passer la prescription de 3 à 10 ans, et toutes les agressions sexuelles seraient dès lors soumises au même délai.

    Et je suis persuadé que certains y réfléchiraient plus sérieusement avant d'ignorer quand une femme dit NON ou n'ose dire NON...!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]