"On est dans un régime autoritaire", estime Ségolène Royal

"On est dans un régime autoritaire", estime Ségolène Royal
Ségolène Royal à Paris, le 12 octobre 2016.

, publié le vendredi 24 janvier 2020 à 15h18

Le pouvoir "n'écoute pas, n'en fait qu'à sa tête", estime l'ancienne ministre.

Ségolène Royal a vertement répondu, vendredi 24 janvier, à Emmanuel Macron, qui fustigeait les discours politiques qui tentent, selon lui, de justifier la violence.

"On est dans un régime autoritaire", a assuré Ségolène Royal sur BFMTV. L'ancienne ministre socialiste, révoquée de ses fonctions d'ambassadrice des pôles et qui n'exclut pas de se présenter en 2022, a décrit "un pouvoir qui n'écoute pas, qui n'en fait qu'à sa tête, qui assiste à la souffrance des citoyens sans réagir."


"Quand on voit dans le monde entier les images de violence de ce qui se passe en France, dans la rue, il y a beaucoup d'interrogations sur la nature de ce régime en effet", a-t-elle relevé.

"On attendait de ce Conseil des ministres qu'il retire la réforme des retraites, comme le souhaite plus de 60% des Français , a-t-elle encore dit. Cette réforme a été très mal engagée, de façon autoritaire, autocratique même, puisque les débats parlementaires n'ont même pas commencé. Donc il y a un vrai problème de crise démocratique."


M. Macron avait dénoncé jeudi soir "les discours politiques extraordinairement coupables" martelant que la France est devenue une "dictature" et justifiant de ce fait, selon lui, la violence politique et sociale. La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, interrogée sur ces déclarations, a assuré qu'il n'était pas question pour M. Macron de "jeter l'anathème sur untel ou untel". Mais elle a aussi estimé pour sa part que, "notamment à La France insoumise, des gens accréditent au fond l'idée qu'il y aurait un +régime+ qui imposerait sa loi au reste de la population."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.