Nucléaire : pour la CGT Fessenheim, Jean-Luc Mélenchon est "une catastrophe naturelle"

Nucléaire : pour la CGT Fessenheim, Jean-Luc Mélenchon est "une catastrophe naturelle"
©ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

publié le mercredi 17 mars 2021 à 17h20

La tension monte entre le syndicat et le chef de file de la France Insoumise, qui appelle à une sortie du nucléaire avant 2030.

Baisser la part du nucléaire de 75 à 50% d'ici 2035, tel est le cap fixé par le gouvernement. "Tout ça c'est trop long" balaie Jean-Luc Mélenchon sur France Inter, mercredi 17 mars.


Le chef de file de la France Insoumise souhaite même sortir du nucléaire avant 2030.

"Nous avons le savoir-faire dans notre pays, nous pouvons utiliser le thermique et l'hydrolien", a-t-il assuré, en évoquant la nécessité de passer à la sobriété énergétique chez les consommateurs. Pour lui, la page doit être tournée. "Ceux qui ont mis en place le nucléaire ont cru bien faire et je pense qu'ils ont fait du mieux qu'ils pouvaient, ça nous a rendu bien service."


Une sortie qui n'est pas du coup de la CGT Fessenheim, où la centrale nucléaire a été fermée en 2020. Pour eux, sortir du nucléaire rapidement implique un recours au thermique, source de pollution de l'air, à l'inverse de l'énergie atomique, décarbonée. "Vous êtes une catastrophe naturelle... Si on a le temps on passera couper votre compteur, apparemment vous êtes équipé en énergies renouvelables", a indiqué le syndicat sur Twitter. Une sortir relayée par Arnaud Montebourg, ancien ministre socialiste, qui émerge à gauche en vue de 2022. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.