Nouvelle défection chez LREM : la suppléante de Christophe Castaner quitte le parti

Nouvelle défection chez LREM : la suppléante de Christophe Castaner quitte le parti
L'ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner à l'Assemblée, le 15 septembre 2020.

, publié le jeudi 01 octobre 2020 à 17h50

"Attachée aux valeurs de gauche", Emmanuelle Fontaine-Domeizel regrette le "rapprochement" du parti présidentiel avec la droite. 

Nouveau départ au sein du parti présidentiel. La suppléante de Christophe Castaner à l'Assemblée nationale Emmanuelle Fontaine-Domeizel a annoncé jeudi 1er octobre qu'elle quittait La République en marche. Dans une lettre adressée aux instances du parti et transmise à l'AFP, elle déplore le "rapprochement" de LREM avec la droite.


 
"Les déclarations de rapprochement à peine voilées entre la République en marche et la droite traditionnelle, voire dure, ont accentué pour moi le flou du mouvement", écrit Emmanuelle Fontaine-Domeizel dans ce courrier, elle qui se dit "attachée aux valeurs de la gauche".

Infirmière libérale, elle explique également sa prise de distance par le "manque de volonté du gouvernement à surmonter les carences du système de soins". Elle ajoute ne pas avoir voté la confiance au Premier ministre Jean Castex.



Emmanuelle Fontaine-Domeizel a siégé au Palais Bourbon après la nomination en 2017 de Christophe Castaner au gouvernement, dont il a été porte-parole, ministre chargé des Relations avec le Parlement puis ministre de l'Intérieur jusqu'au début de juillet 2020. Ayant récupéré son siège de député des Alpes-de-Haute-Provence, Christophe Castaner a pris la tête du groupe LREM à l'Assemblée le mois dernier. Sa suppléante affirme d'ailleurs avoir attendu pour confirmer son "détachement du mouvement" car "une annonce prématurée aurait inévitablement eu un impact" pour la désignation de Christophe Castaner à la présidence du groupe parlementaire.

Emmanuelle Fontaine-Domeizel continuera "de siéger au sein de la majorité du Conseil départemental (des Alpes-de-Haute-Provence) en tant que divers gauche", au côté des élus socialistes, a-t-elle également indiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.