"Nous serons là pour vous défendre", assure Christophe Castaner aux policiers

"Nous serons là pour vous défendre", assure Christophe Castaner aux policiers
Christophe Castaner à l'Assemblée nationale le 9 juin 2020.

, publié le vendredi 26 juin 2020 à 21h39

Très critiqué par les forces de l'ordre, Christophe Castaner les a assurées de son soutien et de la solidarité du gouvernement.

"Nous serons là pour défendre votre honneur, à chaque fois qu'il sera attaqué ". Confronté à une fronde les forces de l'ordre, Christophe Castaner est en opération reconquête.

Vendredi 26 juin, il a assuré son soutien aux forces de l'ordre, qui sont "la main de la justice et de la loi", en leur lançant: "nous sommes là et nous serons là pour vous défendre".


Comme la veille devant des gendarmes, le ministre de l'Intérieur, qui était accompagné du secrétaire d'Etat Laurent Nuñez, a multiplié les gestes de confiance envers les policiers.

Venu à l'école nationale de la police à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or, il a insisté sur "le respect" dû aux policiers. "Lorsqu'on vous résiste, lorsqu'on vous attaque, vous êtes fondés à utiliser la force. Vous l'utiliserez toujours avec discernement et proportionnalité, mais sans craindre d'accomplir votre mission", a-t-il affirmé aux nouveaux officiers et commissaires de police qui achèvent leur formation. "Vous n'êtes pas seuls. Nous sommes solidaires de vous et pouvez compter sur notre soutien", a-t-il promis.

Depuis son discours du 8 juin au cours duquel il a annoncé la fin de l'enseignement d'une méthode d'interpellation dite de "la clé d'étranglement", le ministre doit faire face à la colère des policiers. Ils reprochent au ministre de ne pas les soutenir suffisamment contre les accusations "de violences policières" et de "racisme" dans leurs rangs.

Les exhortant à être "fiers quels que soient les obstacles et les procès d'intention", Christophe Castaner a insisté sur les "grandes exigences" que le gouvernement a envers eux, les policiers.

"Nous vous demandons de faire vivre le sens de la déontologie, de l'éthique, de l'exemplarité". "Nous avons pris en la matière des décisions nécessaires que nous assumons", a-t-il dit, ajoutant: "mais nul ne doit être inquiété parce qu'il a accompli sa mission dans les règles".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.