"Nous ne céderons rien" : Gérald Darmanin apporte son soutien à une policière insultée

"Nous ne céderons rien" : Gérald Darmanin apporte son soutien à une policière insultée
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le 28 mai 2021 à la Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique).

publié le samedi 19 juin 2021 à 11h47

Le ministre de l'Intérieur a assuré vendredi soir sur Twitter qu'il ne "céder(ait) rien face aux démonstrations de force absolument inacceptables de certains voyous" après qu'une policière de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) a été insultée par des tags.

Depuis le début de la semaine, une gardienne de la paix de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), a été nominativement insultée dans une dizaine de tags retrouvés sur les communes de Villeneuve-Saint-Georges, Limeil-Brévannes et Valenton, a rapporté jeudi 17 juin Le Parisien




"Je suis scandalisé", a confié Sébastien Durand, le directeur territorial de la sécurité de proximité du Val-de-Marne au quotidien, assurant que cette affaire était "prise avec le plus grand sérieux" et que tout était "mis en œuvre pour retrouver les auteurs". 



La policière peut également compter sur le ministre de l'Intérieur, qui a publié vendredi soir un tweet l'assurant de "tout (s)on soutien". "Nous ne céderons rien face aux démonstrations de force absolument inacceptables de certains voyous", a également affirmé Gérald Darmanin, précisant qu'une plainte avait été déposée par la préfecture de police de Paris.



Une source proche de l'enquête a expliqué au Parisien que ces tags pourraient être liés "à de belles interpellations effectuées ces derniers jours". 

Dans ce contexte, Julien Schénardi, le responsable du syndicat Alliance 94 rappelle qu'il souhaite "l'anonymisation des procédures pour éviter aux collègues d'être personnellement identifiés". "Personne n'a envie de voir son nom, parfois son adresse, affiché un peu partout", estime-t-il. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.